Suivez-nous

Cinéma

Elizabeth Banks prend le contrôle de la « Femme Invisible » pour Universal

Elizabeth Banks va jouer et diriger le prochain film Universal. On vous explique ce qui se profile dans ce projet plutôt séduisant sur le papier.

Il y a

  

le

 
Elizabeth Banks prend le contrôle de la "Femme Invisible" pour Universal
© DR

Le ratage presque complet de Charlie’s Angels n’aura donc pas représenté un frein pour la carrière d’Elizabeth Banks. Alors que le film qui sortira en fin d’année en France est un échec majeur au box-office avec moins de 50 millions de dollars de recettes dans le monde, l’actrice / réalisatrice peut s’appuyer sur sa très bonne réputation pour préparer la suite. Selon The Hollywood Reporter, elle a déjà signé pour la suite, un film avec Universel, sur lequel elle devrait, à nouveau voir un très grand pouvoir.

Elizabeth Banks, devant et derrière la caméra

De quoi parle-t-on ici ? D’un projet qui résonne étrangement avec l’actualité. Le 13 mars 2020, un film baptisé « L’Homme Invisible », avec Jason Blum et réalisé par Leigh Whannell sortira dans les salles obscures. Or, Elizabeth Banks vient donc d’être nommée réalisatrice / actrice principale d’un film baptisé « La Femme Invisible ».

On ignore encore si les deux films seront connectés d’un point de vue de l’histoire, le Dark Universe imaginé par Universal il y a quelques années ayant été enterré après l’échec de la Momie. Le ton sera à tout le moins différent puisque Elizabeth Banks veut mêler science-fiction et comédie alors que le projet de 2020 sera lui dans l’horreur psychologique. C’est Erin Cressida qui se charge de l’écriture du scénario. C’est elle qui avait écrit le scénario de « la fille du train ». Le ton serait un mélange entre « Thelma & Louise » et « American Psycho ».

Il s’agit aussi d’un remake du film du même nom sorti en 1940 et signé par A. Edward Sutherland.  Celui-ci se différenciait déjà de « L’Homme Invisible » sorti quelques années plus tôt avec un ton beaucoup plus léger.

A priori, il ne devrait pas y avoir de crossovers entre les différents films imaginés par Universal. Mais la variation dans les styles montre aussi que Universal ne semble pas vouloir établir un genre unifié.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests