Comment Elon Musk a vendu 50 000 casquettes à l’effigie de son entreprise

The Boring Company fait partie de ces sociétés sur lesquelles Elon Musk aime beaucoup à partager informations et nouveautés.

Si l’homme reste très discret concernant Neuralink, il n’en est pas de même concernant ses projets de tunnels souterrains visant à supprimer les embouteillages. Au-delà d’une communication utilisant photos et vidéos sur Twitter, il a aussi lancé une large vente de casquettes griffées du logo de l’entreprise ennuyeuse.

Durant le mois d’octobre, The Boring Company a partagé un lien un peu particulier sur la Home de son site web officiel : la page « Hat ». Celle-ci offre la possibilité aux internautes d’acheter une casquette portant le logo de la compagnie pour 20 dollars. Tout a commencé suite à une idée d’Elon Musk, qui souhaitait singer la nouvelle mode des startups qui consiste à vendre des jetons en crypto-monnaie lors d’ICO. Il a donc lancé une Initial Hat Offering.

En un mois, la société a gagné 300 000 dollars.

Non, je ne regrette rien

Ce qui était, à la base, une blague de l’entrepreneur a finalement pris de l’ampleur lorsque Elon Musk a annoncé que, s’il atteignait les 50 000 ventes, il présenterait un lance-flammes à l’effigie de la société ennuyeuse. D’autre part, les fonds récoltés sont destinés à être réinjectés dans le projet de construction de tunnel. Le 24 décembre, The Boring Company a stoppé les achats et annonce avoir vendu 50 000 casquettes, de quoi atteindre la modique somme de 1 000 000 de dollars. Musk a annoncé sur Twitter qu’il présenterait bientôt le lance-flammes tant attendu.

Une fois de plus, Elon Musk et l’une de ses sociétés ont démontré que la capacité des firmes n’était pas seulement de concevoir de très larges projets, mais aussi de créer une parfaite stratégie de merchandising qui sert ses entreprises, et vice versa. Aujourd’hui, il ne reste de la page web « Hat » que le nombre de vente atteint et le clip de la chanson « Je ne regrette rien », d’Edith Piaf.

The Boring Company casquettes

De nombreuses entreprises réalisent de très importants chiffres d’affaire chaque année grâce à la vente de ce type de produits. Comme le précise The Guardian, la marque italienne Ferrari gagne environ 500 millions de dollars par an.


5 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies