Emergence du Cobanking : peut-on se passer de la banque ?

[Entreprise Premium] Payname souhaite s’imposer comme un acteur incontournable du Cobanking, et devenir ainsi une solution alternative aux banques.

cobanking

La start-up Payname est sur le point d’annoncer l’évolution du positionnement de sa solution de paiement. Si cela va se matérialiser par une nouvelle version de son site web, il ne s’agit là que de la partie visible de l’iceberg.

En effet, si les toulousains du service de paiement n’ont jamais mâché leurs mots quand on vient à parler de leurs ambitions, ils souhaitent aujourd’hui se positionner en tant que solution alternative aux banques.

« Tous banquiers ! Peut-on se passer de la banque ?« , titre la table ronde que Payname animera lors de l’événement toulousain « La Mêlée Numérique ».

Nous allons tout de suite rassurer les banquiers dans la salle ! Le Cobanking se présente comme complémentaire à la banque, apportant des fonctionnalités et des avantages que ne peut pas proposer le système bancaire traditionnel.

D’un « simple » service de paiement entre particuliers, Payname se retrouve désormais dans la position d’évangéliste pour de profonds changements de nos usages. La solution s’adresse ainsi aux particuliers qui cherchent une manière plus simple, économique et responsable d’utiliser leur argent.

Pour Payname, le Cobanking est un résultat de l’explosion de la consommation collaborative. Il est vu comme le maillon, jusque là manquant, qui va permettre aux particuliers d’échanger simplement de l’argent avec ses proches, de collecter les participations à une cagnotte en ligne, payer et déclarer ses services à la personne, acheter et vendre sur les sites d’annonces, etc.

Comme pour la consommation collaborative, le Cobanking veut se construire à l’aide d’une dynamique communautaire. La start-up entend ainsi fédérer une communauté de « cobanqueurs » avec qui construire ces nouveaux usages.

Payname va ainsi mettre le service client et l’accompagnement de leurs utilisateurs au coeur de cette démarche, les impliquant dès l’origine du projet au travers de multiples initiatives. A l’image du Café du Cobanking, série de rencontres où 10 personnes se réunissent pour parler des nouveaux modes de consommation et des nouvelles manières d’échanger/de payer.

La Revue du Cobanking

Pour se donner les moyens d’atteindre cet objectif d’évangélisation et de démocratisation du Cobanking, Payname est sur le point de lancer « La Revue du Cobanking« , un mensuel qui va traiter des nouveaux modes de consommation, de l’économie du partage et de toutes les thématiques propres à la fintech (la technologie au service de la finance).

La revue sera notamment envoyée gratuitement à tous les utilisateurs Payname qui en feront la demande. Et vous pouvez d’ores et déjà consulter la Revue du Cobanking en ligne.


Payname fait partie de notre nouveau programme « Entreprises Premium ». Cet article a été écrit avec la participation des équipes de Payname dans le cadre de ce partenariat. En savoir plus sur notre programme Premium.


Nos dernières vidéos

6 commentaires

  1. Pingback: Emergence du Cobanking : peut-on se passer de l...

  2. Pingback: Emergence du Cobanking : peut-on se passer de l...

  3. Pingback: Le Zapping du Cobanking #1 | La revue du Cobanking

  4. Les banques à mon sens vont faire en sorte de ce rentre indispensable dans certains domaine comme le fait aujourd’hui Google dans son domaine…

  5. Pingback: Emergence du Cobanking : peut-on se passer des ...

Répondre