Emplacements sponsorisés : ce que Pokémon Go génère grâce aux partenariats

En plus des achats in-app sur Pokémon Go, Niantic gagne également de l’argent grâce aux emplacements sponsorisés.

En adoptant le modèle freemium, Pokémon Go permet à ses joueurs de jouer sans payer. Cependant, des biens virtuels supposés améliorer l’expérience sont vendus, ce qui permet au développeur Niantic de tirer des revenus. Mais ces biens virtuels ne sont pas la seule machine à cash de Pokémon Go. Comme le jeu oblige les joueurs à se déplacer, il peut les diriger vers des endroits précis. Et grâce à cette caractéristique, Pokémon Go a donc pu proposer un produit publicitaire appelé « lieux sponsorisés ». Alors que la pub classique dirige l’utilisateur vers le site web ou l’application de l’annonceur, les pubs de Pokémon Go les dirigent physiquement vers les emplacements choisis par celui-ci.

Moins de 0,5 dollars par visite

Lors d’une interview avec le média brésilien Globo, le VP of strategic partnerships de Niantic, Mathieu de Fayet, a expliqué que « l’idée est d’offrir des objets sur certains emplacements, et de faire payer les partenaires 0,15 dollar pour chaque visiteur ». Un nombre qui serait cependant incorrect selon un porte-parole interrogé par TechCrunch, qui évoque la possibilité d’une erreur de traduction. D’après ce porte-parole, « dans le modèle de coût par visite de Niantic, les partenaires paient moins de 0,5 dollar par visite unique quotidienne dans les emplacements parrainés ». En tout cas, Mathieu de Fayet a également indiqué que Pokémon Go aurait déjà « attiré 500 millions de visiteurs ».

Avec un coût par visite de 0,5 dollars, Pokémon Go aurait ainsi généré 250 millions de dollars rien qu’avec les emplacements sponsorisés. Avec un CPV de 0,15 dollar, cela s’estimerait à 75 millions de dollars.

Parmi les partenaires de Niantic, il y a McDonald’s au Japon ainsi que l’opérateur Sprint et Starbucks aux Etats-Unis.

(Source)


Nos dernières vidéos

Un commentaire

Répondre