Suivez-nous

Objets connectés

Des employés Amazon écoutent vos conversations avec Alexa, voici pourquoi

Les conversations de nombreux utilisateurs d’Amazon Alexa sont écoutées par les employés du groupe, une raison dit-il, d’améliorer son assistant vocal.

Il y a

  

le

 
Amazon Echo
© Pexels.com / Jessica Lewis

Comme l’indique une enquête réalisée par Bloomberg, de nombreux employés du groupe écoutent les conversations de certains utilisateurs d’Amazon Alexa. Sur son site web, la firme ne précise pas que les interactions vocales peuvent être entendues par des êtres humains.

Oui, Amazon Alexa vous écoute (mais les employés n’interviennent pas)

Si le micro d’Amazon Alexa a déjà suscité plusieurs inquiétudes dans le passé lorsqu’il s’agit de vie privée, il semblerait que certaines d’entre elles s’avèrent bien réelles. En effet, « des milliers de personnes dans le monde entier » écoutent vos conversations avec l’assistant vocal. Dans certains cas, ce sont des employés de l’entreprise, mais parfois aussi des travailleurs indépendants. Une majorité des personnes dédiées à ces écoutes seraient situées au Costa Rica, en Inde ou en Roumanie. Celles-ci sont réalisées par une personne seuls ou en groupe, par le biais de discussions sur un chat, un espace sur lequel plusieurs employés échangeraient et feraient aussi des blagues sur les conversations.

Sur son site web, Amazon indique à ce sujet : « Nous utilisons vos demandes à Alexa pour former nos systèmes de reconnaissance de la parole et de compréhension du langage naturel ». Néanmoins, le groupe ne dit rien sur le fait que les conversations sont écoutées par des employés, arguant du fait qu’il souhaite améliorer les capacités de son assistant vocal.

Selon l’agence de presse, Amazon n’est pas en mesure de relier une conversation avec Alexa à son utilisateur. Malgré tout, les employés ont vraisemblablement accès à certaines données personnelles, dont le prénom et le nom de l’utilisateur ainsi que le numéro de série de l’assistant vocal, contrairement aux assistants d’Apple et Google.

D’autre part, les employés ont pour ordre de ne pas intervenir, peu importe ce qu’ils écoutent. Évidemment, cela pose problème, puisque deux employés ont indiqué à Bloomberg avoir écouté une scène qu’il décrive comme une agression sexuelle. Ils ont prévenu leurs supérieurs avant que le groupe ne déclare qu’il n’agirait pas à ce sujet.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Dodutils

    11 avril 2019 at 14 h 59 min

    je comprends pas, d’un côté je lis que les employés écoutent les « demandes » à Alexa ce qui pourrait être un motif légitime visant à améliorer leur système mais plus loin je lis qu’ils auraient entendu des « conversations » hors requêtes Alexa donc ça voudrait dire qu’Alexa balance en permanence tout ce qu’elle entend ou bien est-ce que les employés en question peuvent activer une écoute à distance à tout instant sur des Alexa ciblées ?

  2. Jimmy Cram

    13 avril 2019 at 19 h 51 min

    Il fallait s’en douter, toutes les machines qui utilisent la voix et qui sont reliées à internet peuvent enregistrer et les envoyer… Pourquoi pas votre four ou micro-onde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests