Suivez-nous

Sciences

En 1976, la NASA aurait découvert des traces de vie sur Mars

Avant de chercher à aller de l’avant, un petit retour en arrière pourrait être intelligent.

Il y a

  

le

 
Mars NASA
© Unsplash / NASA

Hormis le fait d’y poser les pieds un jour, la question qui tracasse le plus les scientifiques à cette heure-ci concerne la vie sur Mars. Les diverses agences mondiales ont dépensé des milliards de dollars pendant des décennies pour tenter d’y répondre, sans tenir compte d’une source vieille de 43 ans.

Dans un article publié par Scientific American, Gilbert Levin un ancien scientifique de la NASA explique que lui et ses équipes auraient déjà découvert que nous ne sommes pas seuls dans l’univers, et ce pendant la mission Viking orchestrée par la NASA en 1976. À cette occasion, la NASA avait fait envoyer plusieurs orbiteurs et atterrisseurs sur Mars pour rapporter plusieurs images de l’environnement martien, il s’agissait d’une première pour les États-Unis.

Pourquoi la NASA ne se penche-t-elle pas sur ces trouvailles ?

Selon Gilbert Levin cette exploration se serait avérée positive en rapportant quelques pistes intéressantes en ce qui concerne la vie sur Mars. Dans le cadre de cette expérience, l’atterrisseur a mélangé un échantillon de sol martien avec une solution nutritive à base d’azote qui a été « marquée » avec un composé de carbone radioactif unique. Si les micro-organismes du sol de la planète rouge métabolisaient des nutriments, ils libéreraient du gaz carbonique radioactif.

M. Levin explique à quel point les résultats de cette expérience ont été positifs pour les deux atterrisseurs séparés par une distance de 4000 miles, soit plus de 6000 kilomètres. Ces résultats en plus de milliers d’essais réalisés avant cela font que Gilbert Levin est catégorique. Ce dernier appuie sa conclusion sur les preuves obtenues après les missions Viking de la NASA, y compris les preuves d’eau à la surface, de méthane, d’ammoniac et même d’éléments semblables à des vers qui apparaissent sur les images prises par le rover Curiosity de la NASA.

Aux yeux de M. Levin, la NASA continue de fermer les yeux, plutôt que de continuer à investir des sommes astronomiques avec la préparation du prochain rover Mars 2020 de la NASA, le scientifique retraité pense que ses homologues devraient approfondir les résultats de ses expériences des années 1970 et effectuer des essais similaires.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

21 Commentaires

21 Commentaires

  1. Clad

    14 octobre 2019 at 15 h 36 min

    Et encore un article putaclic fait par un journaliste ignare complet du secteur spatial.

    Déjà, Monsieur, la science ne « tracasse » pas les scientifiques, non, elle tracasse seulement les idiots incultes qui ne savent pas ce qu’est la démarche scientifique et qui prennent ça pour une partie de cache cache de cours de maternelle. Pitoyable.
    Ensuite on pourrait éventuellement vous parler de la contamination bactériologique des sondes Viking, mais n’y comprendriez rien.

    Mais ce qui devrait véritablement vous « tracasser », c’est la nullité complète de votre article destiné aux arriérés mentaux, incultes, ignares et complotistes de tout genre.
    On ne va pas vous féliciter, on va plutôt vous suggérer de retourner à l’école de journalisme ou PLEIN de choses vous ont totalement échappé.
    La probité et l’honnêteté de ne pas prendre ses lecteurs pour des truffes et de s’assurer de la pertinence de ses sources, pour commencer…

    article gerbant.

    • Mister_M

      14 octobre 2019 at 16 h 41 min

      idiot

    • Pauleret

      15 octobre 2019 at 11 h 29 min

      +1
      totalement d’accord, hélas, cet article est lamentable

  2. Ohan

    14 octobre 2019 at 15 h 56 min

    Je ne pense pas qu’il ai fait une école de journalisme.

  3. Mister_M

    14 octobre 2019 at 16 h 37 min

    Vu qu’aujourd’hui, ils nous disent que nous ne sommes pas prêt à la nouvelle d’une vie microbienne ailleurs que sur notre planète (perso, je suis loin d’être le seul à n’attendre que ça … donc je comprends pas cette sortie de la NASA)… on peut raisonnablement penser qu’à l’époque, ils auraient nié la découverte par tous les moyens …

  4. Mister_M

    14 octobre 2019 at 16 h 40 min

    @Clad :
    quelle arrogance !!!!! c’est hallucinant … on dirait bien que c’est vous l’ignard dans l’histoire
    cette histoire est connue et n’est en aucun cas une théorie fumeuse … la contamination a été écartée etc… bref, avant de jouer les pseudo intello, remettez-vous en question sur l’état de votre petit Savoir …

  5. Leonetti

    14 octobre 2019 at 17 h 17 min

    Clad le troll où le connard de ce site ! La majorité d’entre eux les scientifiques sont comme toi des prétentieux une bande de trou du cul qui a déclaré il n’y a pas si longtemps que si ils découvraient de la vie extraterrestres nous serions nous les simples mortels pas prêt pour l’admettre et le comprendre ! Donc voilà où nous en sommes ?

    • Bidule

      15 octobre 2019 at 12 h 35 min

      C’est pas ce qui a été dit. L’humanité « dans son ensemble » ne serait pas prête à découvrir et surtout assimiler cette nouvelle. Pas au titre individuel, vous et moi le comprenons. Mais du point de vue du collectif ce n’est pas la même chose. Les religions, la philosophie, etc. Certains principes qui les régissent seraient remis à plat si d’un coup il était avéré que la vie a prospéré ailleurs que sur Terre. Ce n’est pas de l’arrogance ou de la prétention de la part de la communauté scientifique, c’est juste que beaucoup de choses seraient à revoir et à corriger voire même, à abandonner. Seulement, ce ne serait pas si facile : on ne remanie pas si facilement la religion et la philosophie…

  6. Laurent

    14 octobre 2019 at 17 h 49 min

    Les scientifiques font de la science et la prétendue preuve de vie avancée depuis presque 50 ans est rejetée parce qu’elle ne prouve en fait rien ou pas grand-chose.

    De mémoire, il y a juste eu une preuve d’oxydation. Et tout le monde s’accorde pour dire que cette oxydation est d’origine minérale. D’autant plus qu’aucune molécule organique n’a été trouvée lors des expérimentations viking. Pas très logique de considérer que c’est un élément organique qui en est à l’origine du coup.

    Pourquoi ne pas continuer dans cette voie? Parce que ça ne démontre rien.

    Apres si c’est un site de conspirationnistes ici je peux vous laisser dans votre délire. Pas de problème.

    Pis c’est vrai. On devrait pas laisser les scientifiques faire de la science, ils sont trop nuls pour ça. Et puis toutes ces études alors que tout le monde sait… laissez faire les petites gens et ils trouveront des extraterrestres, le remède ultime contre le cancer et le réchauffement climatique. Et le SIDA. Et le retour de l’être aimé aussi.

    • chongtak

      15 octobre 2019 at 4 h 41 min

      Je suis venu dans la section des commentaires pour trouver le votre. Merci. Ce site « pressecitron » est une recommendation de google news, tous les articles que j’y ai lu etaient du meme acabit que celui ci, c’est a dire mediocres.

  7. Leonetti

    14 octobre 2019 at 22 h 41 min

    Il n’y a aucun conspirationnistes sur ce site ! Par contre dès que l’on aborde la question de la vie autre que terrestre puisque « extraterrestre  » et tabou on est forcément des tordus !? Houaa ! D’un côté les mal baiser comme Clade  » heuuu les scientifiques ils savent ce qu’ils disent parce que c’est des scientifiques ils savent tout ils sont super intelligent les senti fik heuuuu ! Et de l’autre effectivement les seconds qui voient des vaisseaux extraterrestre mère sur tous les clichés que la NASA dévoile au grand public ! Oumouamoua et pour moi l’exemple le plus flagrant de débilité d’un côté comme de l’autre de ce genre d’individu ! Conclusion débat confisqué !

    • Laurent

      15 octobre 2019 at 13 h 16 min

      C’est la personne qui traite les scientifiques de trous du cul incompétents sans aborder le fond qui parle là non ?

      Ben désolé si tu ne te sens pas conspirationniste mais clairement là on est dans ce goût là avec ce débat clos depuis 40 ans sur lesquels des partisans du « on ne nous dit pas tout » veulent revenir (pourquoi est-ce qu’ils creusent pas ça hein? Vous trouvez pas ça bizarre? => non. C’est normal.).

      Le mec s’est planté même si c’est un scientifique. Ca arrive. C’est pour ça qu’on a recours au consensus (la majorité des trous du cul pour reprendre ton expression). C’est comme ça qu’on passe d’une théorie foireuse sur les extraterrestres à une hypothèse scientifique valable.

      • Leonetti

        16 octobre 2019 at 10 h 55 min

        Bof c’est surtout comme ça vous arrange parce que ça remet en cause votre façon de voir les choses qui est très dogmatique ! Et la majorité n’a pas toujours raison ! Galilée a failli mourir brûlé vif à cause de ça !

  8. BRN

    15 octobre 2019 at 10 h 20 min

    Suffit d’aller lire l’article wikipedia sur les résultats scientifiques du programme viking :
    Les instruments utilisés pour détecter la présence de vie dans le sol martien fournirent des résultats ambigus. Dans un premier temps, les résultats furent positifs et le résultat d’une des expériences remplit les conditions fixées par la NASA pour affirmer que la vie avait bien été détectée. Ces premiers résultats positifs furent contredits par un second test qui ne parvint pas à révéler l’existence de molécules organiques dans le sol. La plupart des scientifiques furent alors convaincus que les résultats initiaux était le fruit de réactions chimiques de nature non biologique, créées par les conditions particulières d’oxydation du sol sur Mars25.

    Il existe aujourd’hui un consensus général pour affirmer que les sondes Viking démontrèrent finalement l’absence de micro-organismes dans le sol des deux sites d’atterrissage. Pourtant, les résultats des tests menés et leurs limites expérimentales font encore l’objet de discussions. La validité du principal résultat positif repose intégralement sur l’absence d’agents oxydants dans le sol de Mars. Or, il a été découvert récemment par le vaisseau Phoenix qu’il existait des perchlorates de sels dans ce même sol26,27. La question de la vie microbienne sur Mars reste donc encore à ce jour sans réponse.

    Gngngn wikipédia c’est pas fiable… vous avez 3 sources liées à cette partie de l’article pour vous en convaincre.

    Du bon article putaclic

  9. BRN

    15 octobre 2019 at 10 h 23 min

    Wikipédia :
    Les instruments utilisés pour détecter la présence de vie dans le sol martien fournirent des résultats ambigus. Dans un premier temps, les résultats furent positifs et le résultat d’une des expériences remplit les conditions fixées par la NASA pour affirmer que la vie avait bien été détectée. Ces premiers résultats positifs furent contredits par un second test qui ne parvint pas à révéler l’existence de molécules organiques dans le sol. La plupart des scientifiques furent alors convaincus que les résultats initiaux était le fruit de réactions chimiques de nature non biologique, créées par les conditions particulières d’oxydation du sol sur Mars25.

    Il existe aujourd’hui un consensus général pour affirmer que les sondes Viking démontrèrent finalement l’absence de micro-organismes dans le sol des deux sites d’atterrissage. Pourtant, les résultats des tests menés et leurs limites expérimentales font encore l’objet de discussions. La validité du principal résultat positif repose intégralement sur l’absence d’agents oxydants dans le sol de Mars. Or, il a été découvert récemment par le vaisseau Phoenix qu’il existait des perchlorates de sels dans ce même sol26,27. La question de la vie microbienne sur Mars reste donc encore à ce jour sans réponse.

    Gngngn wikipédia c’est fiable… lisez les sources, il y en a 3, elles sont très interessante.

    Du bon article putaclick

    • BRN

      15 octobre 2019 at 10 h 24 min

      Merde, mon premier commentaire ne s’affichait pas, du coup je l’ai refait. Désolé pour le re-post

  10. Dominique Lapointe

    16 octobre 2019 at 6 h 58 min

    Avant de condamner le messager, le média et ses journalistes, il faut savoir que des milliers de scientifiques ont rêvé d’avoir un jour un prix Nobel et, une fois la retraite avancée, arrivent à se convaincre que leurs travaux ont été négligés, voire oubliés. Cette saison des Nobel ramène quelquefois de ces souvenirs qui font de belles histoires malheureusement un peu nostalgiques. Ceci dit, il est arrivé que des avancées scientifique d’apparence mineures deviennent, avec le temps, des découvertes majeures. Par ex cette année, le prix Nobel de médecine et physiologie souligne une découverte, la regulation de l’oxygène cellulaire, qui a été refusé de publication par la revue Nature en 1992…

    • Laurent

      16 octobre 2019 at 9 h 31 min

      Rien à voir entre la non publication dans une revue à impact factor élevée et une théorie contestée par la communauté scientifique.

      En outre, le messager étant ignorant, il devrait se dispenser d’être véhément. Il ne faut pas s’étonner ensuite d’un retour de bâton.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests