Suivez-nous

Internet

En 3 mois, Facebook a supprimé 2 milliards de comptes fakes

Le groupe Facebook poursuit sa chasse aux faux comptes, et a déjà désactivé plus de 2 milliards d’entre eux… rien qu’en 2019 !

Il y a

le

Facebook, logo, oeil
© Pixabay - Geralt

Facebook poursuit sa chasse aux « fake accounts »

Déjà à pied d’oeuvre en ce qui concerne la traque des fake news qui sévissent sur son réseau, Facebook est également à l’affût en ce qui concerne les faux profils qui se multiplient sur ses serveurs. Ainsi, le groupe annonce officiellement avoir banni pas moins de 2,19 milliards de « faux comptes »… rien que durant ce premier trimestre de l’année 2019 !

A titre de comparaison, ce chiffre s’élevait à 1,2 milliard pour le dernier trimestre 2018. Selon le réseau social : « le nombre de comptes sur lesquels nous avons pris des mesures a augmenté en raison des attaques automatisées par certains acteurs malveillants, qui tentent de créer d’importants volumes de comptes en une seule fois« . Des faux comptes qui peuvent donc servir à gonfler les abonnés d’une page par exemple, ou à simuler de nombreux likes, partages et commentaires, mais aussi à poster du contenu qui enfreint les règles de Facebook.

Selon Facebook, sur 10 000 personnes qui visionnent un contenu, entre 11 et 14 d’entre elles sont exposées à un contenu qui enfreint les règles concernant la nudité. Environ 25 d’entre elles sont exposées à un contenu violent. Selon Facebook : « le meilleur moyen de combattre les faux comptes est de les empêcher d’accéder à Facebook. C’est pourquoi nous avons développé une technologie de détection capable de détecter et de bloquer les comptes avant même leur création. »

Malgré ses efforts, Facebook estime qu’environ 5% des utilisateurs mensuels du réseau utilisent des faux comptes. Durant ce premier trimestre 2019, Facebook annonce avoir supprimé pas moins de 4 millions de commentaires haineux sur son réseaux, et confirme sa volonté d’étendre ses capacités à détecter ce contenu dans différentes langues et régions, pour toujours plus d’efficacité.

Quitter Facebook alternatives

Toujours concernant Facebook, rappelons que selon Big Data & Society, un groupement basé à Oxford réunissant de nombreux universitaires internationaux, d’ici 2070, il devrait y avoir plus de profils de personnes décédées sur Facebook que de membres vivants. Récemment, Chris Hughes, l’un des co-fondateurs de Facebook, appelait également à son démantèlement…

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests