Suivez-nous

Internet

En 2021, votre carte vitale sera sur votre smartphone

Agnès Buzyn a fait l’annonce en fin de semaine dernière. Pour l’instant, c’est encore une expérience…

Il y a

le

En 2021, votre carte vitale sera sur votre smartphone
© DR

Une expérience dès cette année

On oublie parfois nos documents administratifs ou notre portefeuille. Mais qu’est-ce que l’on a toujours avec nous ou presque ? Notre smartphone. Conséquence logique, on rassemble peu à peu toutes nos informations dessus. Nos emails ont été les premiers, puis nos comptes en banque ou encore des services de paiement en ligne. La carte vitale est la prochaine sur la liste.

Alors que les Apple Watch pourraient désormais être remboursées par des mutuelles américaines, Agnès Buzyn a annoncé il y a quelques jours une application « Carte Vitale ». Conçue par l’Assurance maladie avec GIE Sesam-Vitale, elle vise à permettre aux 59 millions de détenteurs d’une carte vitale de ne plus la trimbaler avec eux partout.

Ce système devait initialement être testé l’an dernier, mais c’est finalement dans le 3e trimestre 2019 qu’il va entrer en phase d’expérimentation, sans doute dans le Rhône et les Alpes-Maritimes. Une expérience qui va durer un an avant d’être proposée à tout le monde à partir de 2021 en cas de succès. Initialement, on parle d’une option non obligatoire, mais on peut imaginer que cela change à terme.

Carte vitale et prescription numérisées

Baptisée « apCV », cette application servira aussi à vous identifier dans tout le système médical français afin de permettre un suivi plus avancé. On peut imaginer un suivi facilité pour les droits, une gestion plus automatisée des mutuelles,  beaucoup moins de paperasse, mais aussi de fraudes, ce qui doit être en creux un des objectifs.

Surtout, la carte vitale n’est qu’une première étape. Les prescriptions médicales sont aussi concernées avec un système de e-prescription, qui devrait être généralisé à partir de 2020. Cela permettrait d’avoir par exemple votre prescription déjà prête en arrivant à la pharmacie. Attention tout de même, ce genre de technologie pourrait vite créer une santé à plusieurs vitesses entre les personnes équipées numériquement et les autres…

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Jean-christophe Guillot

    30 avril 2019 at 10 h 26 min

    Bonne blague

  2. max242

    30 avril 2019 at 16 h 05 min

    @Jean-christophe Guillot
    malheureusement ce n’est pas une blague, plusieurs autres médias en ont déjà parlé.

    Le problème c’est que ça pose énormément d’autres questions. Que ce passe-il pour ceux qui n’ont pas de smartphone ? Qui de la sécurité des données ? Que ce passe-il en cas de vol du smartphone et du risque de fraude (les CV étant désormais avec photo) ?
    Ca aura aussi certainement un coût car il faudra certainement rééquiper les médecins de terminaux adaptés…
    Un beau bazar auquel tout le monde n’est pas prêt de s’adapter et qu’on imposera probablement sans le consentement des gens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests