Suivez-nous

Internet

En attendant la 5G sur Terre, la 4G arrive sur la Lune

Le retour de l’homme sur la Lune se précise, et il se fera main dans la main avec les dernières technologies.

Il y a

  

le

 
habitation lune extérieur / atterisseur
© SAGA Space Architects

La NASA a pour projet en aboutissement de son programme Artemis de renvoyer des hommes sur la Lune. Le calendrier actuel voulu par le président Donald Trump place la première mission habitée sur notre satellite pour 2024.

Afin de réussir au mieux ce retour sur la Lune dans moins de quatre ans, les têtes pensantes de la NASA s’activent pour tout mettre en place. Aujourd’hui l’on a appris que l’agence spatiale américaine avait alloué près de 15 millions de dollars à l’entreprise de télécommunication finlandaise Nokia. Pourquoi ? Mettre la 4G sur la Lune, tout simplement.

S’il peut être difficile de comprendre comment une telle somme peut être dépensé dans cette mission qui semble, de premières vues, plus qu’inutile, il est bon de se poser la question : pourquoi la NASA veut de la 4 G sur la Lune ?

La 4G : obligatoire pour un retour sur la Lune

En 1969 quand Neil Armstrong posait son pied sur la Lune, toutes les informations qu’Apollo 11 a transmises à la Terre l’ont été grâce à des ondes radio — y compris la vidéo de Neil Armstrong descendant de la fusée — ce système, coûteux, peu fiable, ne sera évidement pas utilisé lors de la mission Artemis.

La solution est donc de mettre en place un réseau 4G sur notre satellite, et c’est ce que Nokia doit réussir à faire en 4 ans. La firme finlandaise doit réussir l’exploit d’adapter le réseau présent actuellement sur Terre pour le rendre fonctionnel dans une atmosphère totalement différente, bien plus diffuse, là ou les forces de gravité sont différentes.

Ainsi une mise en place de la 4 G permettra « des communications fiables et à haut débit » assure Jim Reuter, haut directeur de la NASA en charge de la mise en place des technologies spatiales. La mise en place de ce réseau montre également les envies de la NASA de bâtir une réelle base lunaire permanente et habitée comme l’est aujourd’hui l’ISS.

Avec des astronautes vivant au quotidien sur notre satellite à 350 000 kilomètres de nous, la question de la connectivité se pose beaucoup plus que lors d’une mission unique comme le sera la fin du projet Artemis.

Il est même probable que la 4G qui arrivera sur la Lune d’ici quelques années fonctionne mieux que celle que nous connaissons actuellement sur Terre. Aucun signal ne viendra causer des interférences, aucun relief, naturel ou non, ne viendra couper le signal qui devrait être d’excellente qualité.

Pourquoi la 4G et pas la 5G ?

Si la question de la connectivité sur la Lune se pose tant à la NASA, pourquoi l’agence américaine n’a elle pas demandé à Nokia d’adapter ses antennes 5G à l’atmosphère lunaire ? Le débit n’en serait que meilleur. En réalité la question semble s’être déjà posée et avoir été tranchée depuis déjà plusieurs mois au sein de l’agence.

La 4G aurait plusieurs avantages techniques, notamment la couverture de diffusion. Une antenne 4G peut couvrir au maximum une trentaine de kilomètres, largement assez pour que les rovers autour de la mission reste connecté. À titre de comparaison une antenne 5G ne couvre de son côté que quelques centaines de mètres.

De plus il semble plus compliqué d’adapter les antennes 5G à l’atmosphère lunaire. Elles n’ont pas encore été utilisées à grande échelle sur Terre et peuvent donc encore présenter des soucis techniques, la 4 G est elle très bien comprise et utilisée partout autour du monde.

 

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Le sélénite

    20 octobre 2020 at 17 h 09 min

     » l’atmosphère lunaire », il n’y a pas d’atmosphère sur la Lune …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests