Connect with us

Actualités

En difficulté, la startup Evernote évoque une « spirale mortelle »

Alors qu’elle connaît actuellement d’importantes difficultés, la jeune pousse Evernote casse ses prix pour espérer briser la « spirale mortelle ».

Il y a

le

Evernote

Si cela fait quelques années que la situation économique d’Evernote est critique, la passe que traverse actuellement la startup semble pouvoir lui être fatale. En effet, des sources internes ont confirmé à nos confrères de TechCrunch que la jeune pousse s’était engluée dans une « spirale mortelle ».

Vague de départs chez Evernote

Comme l’explique le média, cette situation serait majoritairement due au fait que le nombre d’abonnées et d’utilisateurs actifs n’a pas évolué durant près de six ans. Selon les derniers chiffres, le logiciel rassemble quelque 225 millions d’internautes. Si le chiffre peut sembler impressionnant, il semble que les formules proposées par l’application n’aient pas convaincu. Pour rappel, le logiciel de prise de notes propose trois versions : une gratuite, une premium à 6,99 euros par utilisateur et par mois, ainsi qu’une version business à 13,99 euros par utilisateur et par mois.

Outre le fait qu’Evernote souhaite se tourner vers une levée de fonds pour renflouer ses caisses, la jeune pousse casse les prix de son abonnement. Sur la version française du site web d’Evernote, l’offre premium « à durée limitée » coûte désormais 40% de moins que d’ordinaire. De fait, la version premium coûte 4,99 euros par mois au lieu de 6,99 euros et 36 euros par an au lieu de 59,99 euros.

Evernote prix

La version gratuite permet de disposer du service sur deux appareils, comme son smartphone et son ordinateur portable et d’un accès hors-ligne sur desktop, des caractéristiques qui peuvent sembler déjà suffisantes pour les utilisateurs.

De la même façon, la majorité des cadres supérieurs de la jeune pousse quitteraient le navire, si bien que celle-ci a récemment perdu son directeur financier, son directeur technique, son responsable produit et sa directrice des ressources humaines. Remerciés dans le courant du mois passé, tous sont remplacés par des employés en interne. Cette vague de départs marque une deuxième réorganisation majeure de la startup, qui avait déjà procédé à d’importantes modifications internes en 2016.

Reste à savoir si les efforts fournis par Evernote seront suffisants pour qu’il puisse sortir de cette mauvaise passe.

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Sanji

    5 septembre 2018 at 18 h 53 min

    En fait ils sont à peu près revenu au prix initial de la version premium.
    Ils ont vraiment merdé là dessus, lorsqu’ils ont créé la version pro et limité les fonctions des 2 autres, tout en augmentant le prix. Sans compter l’augmentation de complexité du produit pas vraiment justifiée.
    Je fais partie des gens qui payaient depuis des années sans avoir un réel besoin de la version Premium, juste parce que c’était un super outil. Leur changement de politique m’a écoeuré; j’ai arrêté mon abonnement, et j’ai appris à me passer d’Evernote.

  2. Eric

    14 septembre 2018 at 16 h 54 min

    C’est dingue qu’une boite qui compte 225 millions d’utilisateurs ne soit pas capable d’en tirer un revenu très profitable. Je ne sais pas où ils merdent mais ça parait inconcevable, surtout pour une simple app de prise de notes. Certains seraient millionnaires avec 100 fois moins d’inscrits !

  3. Sylvie Krossin

    20 septembre 2018 at 19 h 06 min

    C’est vrai que c’est assez étonnant. Je faisais parti du pourcentage qui utilisait la version gratuite. Puis j’ai cessé de l’utiliser au profit de l’application Notes de Mac qui suffit amplement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests