En Espagne, Netflix compte sur le terrain préparé par le piratage

Netflix a toujours indiqué que son objectif premier est de concurrencer le piratage. Mais le piratage le rend parfois aussi service.

Netflix press kit

Lorsque Netflix s’est lancé en France, le PDG de l’entreprise, Reed Hastings avait répondu durant une interview que le premier concurrent de la plateforme de VOD dans le monde est le piratage. Mais celui-ci peut parfois rendre service à l’entreprise, du moins dans certains marchés.

Comme vous le savez peut-être déjà, la plateforme va cette année s’attaquer au marché espagnol, un marché dans lequel 88 % des contenus numériques consommés en 2014 auraient été piratés.

Netflix s’apprête ainsi à entrer dans un pays où son concurrent numéro un est très dominant. Mais cela ne semble pas pour autant intimider le PDG qui explique même dans une interview accordée au journal El Mundo que le piratage a préparé le terrain pour son service : « vous pouvez appeler ça un problème, mais la vérité est que le piratage a aussi créé un public habitué visionner du contenu sur internet ». Pour Reed Hastings, Netflix, c’est une alternative simple aux torrents.

Et celui-ci ne maque d’ailleurs pas d’exemples à citer : « En Hollande, nous avons fait face à la même situation. C’était un pays avec un fort taux de piratage. Et la même chose est arrivée au Canada. »

 (Source)


Nos dernières vidéos

Send this to a friend