Suivez-nous

Internet

En Europe, Facebook et Instagram (aussi) réduisent la qualité des vidéos

Comme Netflix, YouTube ou encore Amazon Prime Video, Facebook et Instagram réduisent à leur tour la qualité de leurs vidéos.

Il y a

  

le

 
Facebook leak
© Presse-Citron.net

Des débits réduits aussi sur Facebook et Instagram

En toute fin de semaine dernière, on apprenait que Netflix allait réduire ses débits pour éviter de saturer Internet. Une décision qui découle directement des mesures de confinement plus strictes mises en place par de nombreux gouvernements, avec des internautes qui passent plus de temps devant leurs écrans, et notamment à regarder des films et des séries sur Netflix.

Les réseaux sociaux ne sont évidemment pas en reste, et de nombreux internautes se tournent vers Twitter, Facebook ou encore Instagram pour rester en contact avec leurs proches, et accéder aux dernières actualités concernant l’épidémie. A l’instar de Netflix, Facebook a lui aussi décidé de réduire temporairement la qualité des vidéos postées sur son réseau, ainsi que sur Instagram.

instagram application

© Pixabay / Freestocks

Pour éviter la congestion du réseau

« Pour aider à réduire toute congestion potentielle du réseau, nous allons temporairement réduire les débits des vidéos sur Facebook et Instagram en Europe. Nous nous engageons à travailler avec nos partenaires pour gérer toute contrainte de bande passante pendant cette période de forte demande, tout en veillant à ce que les gens puissent rester connectés en utilisant les applications et services Facebook pendant la pandémie COVID-19. »

Une décision qui n’est pas surprenante de la part de Facebook, puisque de nombreux acteurs du web ont également décidé de soulager les infrastructures web. C’est le cas de Netflix donc, mais également de Disney+ en Europe (sauf en France, où le lancement a été reporté à avril), mais aussi d’Amazon Prime Video ou encore de YouTube.

Avec le confinement et l’impossibilité de voir (physiquement) leurs proches, nombreux sont ceux à opter pour des visioconférences. Avec près de 300 millions d’utilisateurs en Europe, nul doute qu’une surabondance de visioconférences via Facebook pourrait avoir un réel impact sur la qualité du réseau mondial. Un mal pour un bien donc, en attendant l’éradication (rapide on l’espère) de ce COVID-19…

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests