Suivez-nous

Tech

En plein CES, Las Vegas a été la cible d’une cyberattaque

Le CES se déroule en ce moment à Las Vegas, l’occasion était rêvée de tester les systèmes de sécurité de la ville, c’est ce qu’a tenté ce groupe de hackers.

Il y a

  

le

 
Las Vegas
© Guido Coppa / Unsplash

Pendant toute cette semaine, Las Vegas est envahi par des startups, journalistes, et autres visiteurs du monde entier, puisque le Consumer Electronics Show plus connu sous l’appellation CES s’y déroule toute cette semaine. Toutefois, un tel événement attire forcément les détracteurs.

Les autorités de la ville ont déclaré que leurs différents systèmes ont été la cible d’une sérieuse cyberattaque. Suite à cela, le gouvernement local a été forcé de supprimer de nombreux services en ligne, jusqu’au site web de la ville. La vivacité du personnel informatique a permis de contenir cette attaque qui a pourtant eu lieu en pleine nuit, à 4h30 du matin. Sans cela, les perturbations auraient pu être bien plus importantes.

La cybersécurité de la ville mise à l’épreuve

Pour le moment, les détails exacts de cet incident n’ont pas été divulgués, on sait seulement qu’un rapport affirme qu’un réseau de distribution de mail était visé. Cela pourrait signifier que la ville a été la cible d’attaques avec demande de rançon ou de phishing, qui sont deux techniques classiques lorsqu’un système de messagerie électronique est visé. Sur Twitter, la ville de Las Vegas explique qu’il y a de grandes chances qu’aucune donnée personnelle n’a été dérobée pendant cette attaque.

Aujourd’hui, il semblerait qu’aucune piste concernant l’identité des auteurs de l’attaque n’a été confirmée, la police et les experts en cybersécurité continuent d’examiner le dossier à la recherche de potentiels indicateurs. Aux États-Unis, ce n’est pas la première fois qu’une grande ville est touchée par une attaque de ce genre. En mai dernier, on se souvient de Baltimore qui a vécu un véritable état de siège, en quelques heures la ville était complètement paralysée. Pour se défaire de cette attaque, les malfaiteurs exigeaient 100 000 dollars de bitcoins (environ 89 000 euros). Finalement la ville a refusé de payer et ce logiciel ransomware a coûté plus de 18 millions de dollars à la municipalité.

Antivirus Bitdefender Plus
Par : Bitdefender
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests