Connect with us
bouygues bouygues

Réseaux sociaux

[étude] 2,4 millions d’utilisateurs de Twitter en France

Quelques données chiffrées sur Twitter en France et dans le monde, compilées par Semiocast, une startup Start-up spécialisée dans la mesure des buzz et des discussions publiques des internautes à propos des marques et des personnalités.

Il y a

le

Quelques données chiffrées sur Twitter en France et dans le monde, compilées par Semiocast, une start-up  spécialisée dans la mesure des buzz et des discussions publiques des internautes à propos des marques et des personnalités.

Selon cette étude publiée aujourd’hui, menée sur plus de 52 millions de profils d’utilisateurs de Twitter (sur un total de 210 millions de membres), le nombre de membres de Twitter en France serait de 2,4 millions.

Un chiffre relativement conséquent à mettre cependant en perspective avec les 20 millions de français ayant un compte Facebook, et à comparer également à ceux des autres pays. La France se place en effet à une modeste 17ème position, loin derrière les États-Unis, le Japon et le Brésil, le premier pays européen en nombre de membres de Twitter étant le Royaume-Uni, 4ème mondial, avec 10 500 000 utilisateurs.

Dans cette étude qui ne dit pas grand chose d’autre, car fondée sur l’analyse statistique d’outils sémantiques multilingues et non pas sur un sondage auprès des utilisateurs, on apprend également que 7,8% des comptes de twittos français sont protégés, à savoir en accès privé, ce qui nous fait une relativement belle jambe mais bon on est heureux de l’apprendre.

> Lire aussi :  Twitter a une nouvelle technique contre les trolls

Je reste convaincu que Twitter aura beaucoup de mal à s’imposer dans le grand public, et restera prioritairement un outil ou réseau utilisé par les quatre typologies d’utilisateurs qui y sont déjà majoritairement : les professionnels du web (principalement blogueurs, community managers et « veilleurs »), les entreprises (surtout les marques), les marketeurs et les médias. Ce qui porte en soi une contradiction : quel intérêt pour une marque – sauf si sa cible principale se trouve dans les quatre types de visiteurs précités – de communiquer sur Twitter si le grand public n’y vient pas en masse ?

Lire l’étude Semiocast : http://semiocast.com/pr/20110308/2_4_millions_d_utilisateurs_de_Twitter_en_France

24 Commentaires

24 Commentaires

  1. Semi-marathon

    8 mars 2011 at 14 h 49 min

    Pareil, j’ai vraiment du mal à croire que le grand public va un jour adhérer, cela me rappelle le rss.

    A mon avis, la stats la plus importante serait de pouvoir simplement connaître le % de users qui se connectent à leur compte (parce qu’on peut très bien utiliser twitter sans poster) / jour / semaine / mois et à mon avis cela ne vole pas haut….

  2. Okinta

    8 mars 2011 at 15 h 53 min

    Article sympathique.
    Néanmoins, comme le démontre le graphique, la part des utilisateurs français a commencé à augmenter de exponentiellement quand le site a été traduit en français. C’est indéniable car je reste persuadé que beaucoup de personnes ont longtemps hésité à venir sur le service de microblogging car il était en anglais.

  3. samsung galaxy s2

    8 mars 2011 at 16 h 25 min

    Je ne suis pas vraiment d’accord, il avait commencé son ascension fulgurante bien avant la traduction française… Par contre je pense que par rapport à facebook, c’est ridicule le phénomène twitter…

  4. Chob

    8 mars 2011 at 16 h 46 min

    Je rejoins ton commentaire, d’autant plus que l’étude assimile les utilisateurs à des créations de compte… D’autres études sur Twitter montrent bien qu’une création de compte n’est pas toujours suivie d’une utilisation active, loin s’en faut…

  5. laura

    8 mars 2011 at 17 h 01 min

    Le petite bête qui monte !! Ca me fait penser que le Huffington Post a établi la bible d’utilisation du site de micro-blogging Twitter, « les 11 commandements de Twitter ». Un testament qui…manque un peu de fondement mais bon, à découvrir :

    http://www.choisir.com/consommation/actu-conso/les-11-commandements-de-twitter.html

  6. crajkaro

    8 mars 2011 at 20 h 28 min

    Je rejoins la plupart des commentaires déjà postés.
    Si Twitter devait un jour s’imposait en France ça serait déjà fait … il y aura peut-être encore un pic pour les présidentielles mais c’est tout …

    Twitter a loupé les français ou vice et versa 😉

    Notons également que sur les 2.4 millons de soit disant compte, il faudrait les comparer au compte actifs les 30 derniers jours ?
    Donc en gros, l’étude ne sert pas à grand chose car on ne peut mesurer les utilisateurs atifs 🙁

    Je reste à votre dispo ou celle d’Eric si vous avez besoins d’autres chiffres sur les médias sociaux autre que Facebook en France !

  7. salon du livre

    8 mars 2011 at 20 h 47 min

    On essaye de communiquer sur twitter… mais qui lit vraiment les twits ?… et pourtant on continue à résumer en espérant qu’un twit sortira du lot… et surtout que ça aura un résultat sur le référencement d’un site en étant repris…

  8. Iznogoud

    9 mars 2011 at 0 h 28 min

    Bah le truc c’est qu’il suffit qu’un twit soit cité dans un article sur yahoo par ex pour que la marque ait réussi son coup. Pour ça il ne faut pas forcément que le grand public lise, mais que des gens lisent. Ça donne un aspect différent et plus « rumeur » qu’une déclaration officielle aussi. Bref ça a son utilité je pense.

  9. coreight

    9 mars 2011 at 9 h 42 min

    J’ajouterai un cinquième type d’utilisateurs : les vilains geeks non professionnels du web 🙂

  10. Pascal Provencel

    9 mars 2011 at 9 h 54 min

    Merci pour le lien de cette étude !

  11. Annuaire BtoB

    9 mars 2011 at 12 h 16 min

    En tout cas, la progression du nombre d’utilisateurs fait rêver et ne semble pas faiblir. Mais il est clair que pour moi la valeur ajoutée de Twitter est surtout dans un cadre de veille professionnelle.

  12. M123

    9 mars 2011 at 12 h 23 min

    tu as oublié dans ta liste utilisateurs twitter les referenceurs. Une autre chose a voir c’est combien de français on un compte twitter et ne post jamais dessus

    • Eric

      9 mars 2011 at 15 h 02 min

      @M123 : les référenceurs sont à classer dans professionnels du web

  13. Clarisse

    9 mars 2011 at 15 h 49 min

    perso j’ai du mal avec Twitter, disons que j’y passe tous les jours pour publier les liens vers mes blogs mais jamais j’y reste plus de trente secondes, j’arrive pas à trouver ça captivant, ça m’énerve, je vois pas vraiment l’intérêt, j’ai du louper le coche sûrement ^^

  14. Maxime

    9 mars 2011 at 16 h 41 min

    La courbe de croissance est simplement impressionnante ! L’arrivée de twitter en France n’est pas seulement dû à sa traduction en français, mais c’est le contexte actuel. On est de plus en plus intéressé par l’information d’une manière générale, et on en comprend de plus en plus sont utilité. En particulier avec les récentes révolutions du monde arabe.
    Une récente étude montre bien l’intérêt des français pour l’information : gregorypouy.blogs.com/marketing/2011/03/information-et-si-on-prenait-un-peu-de-recul-.html

    Twitter, c’est LE lieu de l’information mondiale ; aucun doute pour que sa croissance en France continue de plus belle. Et en conséquence boule de neige, elle sera aussi de plus en plus utilisé dans les campagnes marketing…

  15. Neticom

    9 mars 2011 at 17 h 32 min

    J’ai lu que Twitter était valorisé à 7,7 milliards de dollars : ça me fait bien rire 🙂 Je pense que Twitter est vraiment un phénomène de mode auquel très peu de gens trouvent un réel intérêt mais que comme il existe beaucoup en cherche déséspérément l’utilité 🙂

  16. jojo

    9 mars 2011 at 20 h 56 min

    Twitter l’information est indispensable…

  17. Chance

    10 mars 2011 at 22 h 19 min

    Ok pour 2,4 millions de comptes, mais combien de personnes écrivent ? Et combien lisent ? Le nombre de comptes, ça reste très peu représentatif de la réalité…

  18. Jules

    11 mars 2011 at 14 h 28 min

    Utilisant récemment Twitter, à titre Pro, je me demande également l’intérêt d’un usage non pro de cette application de façon étendue. Dans le domaine du vin français (ou Vin 2.0), la plupart des twits sont des liens vers les articles des 20 bloggueurs francophones influents dans le domaine, qui se référencent mutuellement… Un fil RSS bien calibré est bien plus utile pour faire de la veille, donc je ne vois pas encore comment intéresser les internaute de façon utile…
    Un intérêt peut-être pour les « people », par exemple Robert Parker ou JC Thunevin dans le domaine du vin, qui sont intéressant à suivre, mais là encore, les blogs sont plus intéressants…
    Et effectivement, si les utilisateurs non pro ne sont pas présents, à quoi cela peut-il servir de faire du marketing sur ce média, sauf à offrir aux concurrents un outil de veille sur son propre business ?
    Mais bon, on vous dira qu’il faut être présent, on ne sait jamais, si un jour ça servait à qqchose…

  19. Kris / MyWebBusiness

    17 mars 2011 at 13 h 26 min

    C’est une sacré évolution 😉

    Personnellement je m’y suis mis aussi car cela devient indispensable pour le business

  20. AmineDigirep

    17 mars 2011 at 18 h 40 min

    Bonjour,

    Je ne suis pas d’accord avec le chiffre des 2,4 millions d’utilisateurs. C’est un grand leurre. La méthode utilisée par Semiocost est très insuffisante et l’entreprise manque de transparence.

    Je me permets de vous orienter vers mon billet de blog où je détaille mes arguments sur le sujet : http://digitalreputationblog.com/2011/03/16/2-5-millions-dutilisateurs-de-twitter-en-france/

    J’ai volontairement emprunté le titre de l’étude en gonflant un peu les chiffres afin de dénoncer la mascarade.

  21. MEYER Jean

    19 mars 2011 at 21 h 06 min

    Je ne comprends pas pourquoi peu de gens viennent me lire et laisser des commentaires, soit positifs ou négatifs ?
    :<>

  22. Quentin

    20 mars 2011 at 22 h 03 min

    Si sa continue Twitter va bientôt dépasser Facebook

  23. Piotr

    23 mars 2011 at 15 h 45 min

    (qwerty) Les professionnels s’y retrouvent… de fait si les blogueurs trouvent une info, ils la font partager a leurs lecteurs qui même s’ils ne seront pas sur twitter, en bénéficieront indirectement, boucle bouclée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests