Suivez-nous

Gaming

Selon une étude, les jeux vidéo ne rendent (toujours) pas violents

Selon une récente étude britannique, il n’y aurait pas de lien direct entre les jeux vidéo violents et le comportement agressif de certains joueurs.

Il y a

le

GTA 5 triche

« La faute des jeux vidéo ça »

Un attentat, un coup de folie meurtrière, un bagage égaré, un chat écrasé, un zéro en dictée… depuis des années déjà, tout (ou presque) est bon à mettre sur le dos des jeux vidéo. Difficile toutefois de pointer du doigt le moindre effet néfaste du jeu vidéo sur le comportement des gamers. Une récente étude menée par la Royale Society Open Science a par exemple démontré que les jeux vidéo n’ont pas d’influence sur les comportements violents.

Une étude menée sur 1004 joueurs britanniques, tous âgés de 14 et 15 ans, avec 502 filles et 502 garçons. Ces derniers ont été invités à répondre à diverses questions, tout comme leurs parents, afin de voir si les différentes réponses correspondaient.

GTA 5 triche

Même si certains soutiennent que les jeux vidéo violents ont des conséquences directes sur le comportement (agressif) des joueurs, cette nouvelle étude n’est pas parvenue à cette conclusion. Selon la Royale Society Open Science, il n’y a même aucune preuve permettant de démontrer un quelconque lien de cause à effet entre violence virtuelle et réelle, même si certains jeux peuvent évidemment engendrer un vrai sentiment de colère ou de frustration.

Adieu monde virtuel ?

Une violence virtuelle qui se fait de plus en plus présente avec des jeux plus réalistes que jamais (GTA V en tête, mais aussi Call of Duty et consort), mais aussi sans doute à cause de certains parents peu regardant sur les jeux consommés par leurs innocentes têtes blondes… Une boucle sans fin diront certains, puisqu’il fut un temps où le jeu vidéo consistait principalement à sauver des princesses en détresse, à suivre l’épopée d’un gorille à cravate rouge, à déjouer les plans du vil Dr Willy ou encore à incarner un hérisson supersonique… et que ce même jeu vidéo était déjà décrié à l’époque.

Evidemment, on rappelle que rien n’impose aux joueurs de ne jouer qu’à des jeux violents, et certains titres (la plupart même) font appel à l’imaginaire, à la logique, à la réflexion, à l’émotion même, sans oublier des titres qui permettent de réunir les amis et/ou toute la famille… Pour beaucoup d’ailleurs, le jeu vidéo est une manière de s’évader, de quitter le « monde réel » l’espace de quelques heures. De nombreux (vieux) joueurs ne se retrouvent d’ailleurs pas forcément dans le jeu vidéo moderne, ce qui explique sans doute en partie le boom du rétrogaming, avec ses jeux d’époque très colorés, très innocents, très inspirés, et emprunts la plupart du temps d’une âme nettement plus palpable aujourd’hui encore que certains titres actuels…

Bon Plan NES et Super NES Classic

Pour lire l’intégralité de l’étude (en anglais) direction cette adresse.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests