Exposition Universelle Shanghai 2010 : la visite virtuelle, si vous avez du temps (et un processeur puissant)

L’organisateur de l’Exposition Universelle 2010 de Shanghai fait les choses bien. Pour ceux qui n’ont ni le temps ni les moyens ni l’envie de se rendre sur place (ou dont le Falcon 2000 est en révision avant le week-end à Ibiza), un site web très complet a été mis en place pour se faire une

L’organisateur de l’Exposition Universelle 2010 de Shanghai fait les choses bien. Pour ceux qui n’ont ni le temps ni les moyens ni l’envie de se rendre sur place (ou dont le Falcon 2000 est en révision avant le week-end à Ibiza), un site web très complet a été mis en place pour se faire une idée de l’évènement, avec visites virtuelles des différents pavillons en 3D, plans interactifs et autres vues jour et nuit pour pouvoir apprécier aussi l’éclairage des expositions.

expo_universelle_shangai

La visite commence par une vue aérienne du site, que vous survolez à la souris (une souris qui vole c’est une chauve-souris non ?), et qui donne déjà une bonne idée de sa situation et de l’étendue de la ville de Shangai.

Vous pouvez ensuite cliquer sur le zone en surbrillance de votre choix pour rentrer davantage dans le détail, jusqu’à visiter l’intérieur de certains pavillons en 3D. L’ensemble des pavillons (pays, mais aussi marques) sont modélisés en trois dimensions.

Malheureusement, concernant le pavillon France, l’expérience risque de tourner court pour vous si votre PC n’est pas doté d’un processeur très puissant et d’une carte graphique idoine : pour accéder aux visites virtuelles, il faut Flash 10 mais surtout un plugin de rendu 3D 3DVIA (Dassault Systèmes) qui est tout simplement inutilisable sur les ordinateurs qui ne possèdent pas un processeur d’au moins 2  Ghz et une carte graphique en béton armé. Sans parler du temps de chargement de la visite… D’autre part, intégralement en Flash, voilà encore typiquement le genre de site qui sera totalement inaccessible depuis un iPad, sur lequel vous aurez au mieux une belle page vide (je n’ai pas encore testé, mais j’imagine qu’il n’y a pas une version HTML5 de substitution).

Bref, sans parler du design très 1997 et de l’ergonomie un peu hasardeuse du site, , il vous faudra vous armer de patience et prévoir probablement une bonne demi-journée si vous voulez visiter l’intégralité de l’exposition. Tout en évitant à tout prix de lancer l’installation du plugin 3DVIA ou de la visite du pavillon France sur votre netbook asthmatique si vous ne voulez pas le planter pour vingt bonnes minutes avant de vous décider à tenter une réanimation par retrait de la batterie ou reboot sauvage avec le bouton marche/arrêt (expérience vécue avec mon Samsung NC10).


Nos dernières vidéos

16 commentaires

  1. Normal… 90% des sites asiatiques sont en Flash…
    (le « 90 » n’est tiré que de mon expérience personnelle !)

  2. « D’autre part, intégralement en Flash, voilà encore typiquement le genre de site qui sera totalement inaccessible depuis un iPad, sur lequel vous aurez au mieux une belle page vide (je n’ai pas encore testé, mais j’imagine qu’il n’y a pas une version HTML5 de substitution). »

    Le problème est que çà n’aurait pas pu être fait en html5,
    Sur le papier html5 fonctionne mais c’est une technologie qui n’a pas encore le taux de pénétration de flash , et qui est bien délicate à prendre en main quand il s’agit de faire des vrais applications riches.Les expérimentations çà fonctionne mais quand il s’agit de faire un vrai projet là faut sortir les burnes.Aucune autre technologie n’aurait pu être utilisée pour obtenir ce résultat en un certain temps.
    L’ipad n’est pas le seul instrument à aller sur internet et heureusement…seul les temps de chargement et l’ergonomie du site posent problême à mon goût…les choix technologiques sont tout à fait cohérents …

    http://apirocks.com/html5/html5.html#slide1
    ironie

    http://www.youtube.com/watch?v=aVjIsL8qwNw

    Il faut vraiment connaitre deux technologies avant de les comparer, en l’occurence les sites à forte expérience utilisateur et qui envoient du steack seront en flash pour encore un moment, si ce n’est pas le cas , on subira une régression.
    HTML5 sera surement crédible un jour mais ce jour n’est pas arrivé(pas de véritable ide , performance moindres)

    • Eric

      @john : concernant la non-substitution de Flash par HTML5 pour les applications riches, tu prêches un convaincu. C’est pour cela que même sans vérifier j’étais à peu près sûr de mon coup pour ce site.

  3. Pourquoi critiquer le design 1997 et axer les critiques sur le fait que l’experience ne fonctionne pas sur un pc millésimé 97 ? Ca ne me choque pas qu’il faille une config minimale pour afficher un batiment complet en 3D. Enfin, le fait que le site ne soit pas accessible depuis un ipad est plus à mettre à la charge d’Apple qui refuse de gérer le flash, qu’à celle des créateurs du site non?

    • Eric

      @CZB10 : « Enfin, le fait que le site ne soit pas accessible depuis un ipad est plus à mettre à la charge d’Apple qui refuse de gérer le flash, qu’à celle des créateurs du site non? »
      Entièrement d’accord, c’est juste un constat navrant. Par contre pour le coup du PC millésimé 97, comment dire…

  4. Dommage que ça ne marche pas mieux, car on aurait pue imaginer dans le future une expo uniquement virtuelle, ça coûteraient moins cher et ça serrait plus écolo 🙂

  5. Bon, quand on a installé 3DVIA Virtools sur un PC de bureau, la visite virtuelle est bien réalisé.
    Le pavillon de la France est assez décevant.

  6. Et oui … y en a qui n’ont toujours rien capté à l’avenir pourtant en marche du Web3D alors même que tout est sous nos pieds pour faire un vrai Web3d, opensource comme apache, php, html, etc … et surtout décentralisé pour ne pas avoir besoin de serveurs qui seront de toute façon toujours limités 😀
    Ne parlons même pas des techno propriétaires et plugins Web, dont la plupart sont d’autant plus inadaptées qu’en plus il faudrait développer 50 à 100 fois la même chose pour être présent dans les différents outils/environnement, ou alors que les utilisateurs devraient utiliser plus de 50 outils différents, incompatibles entre eux sans parler de devoir apprendre le fonctionnement de chacun de ses outils

  7. C’est vrai que vu les sommes engagées dans cette exposition alors que des personnes creves de faim…

    Mais bon si cela n’existait pas, nous n’aurions pas la Tour Eiffel

  8. Pingback: Exposition Universelle Shanghai 2010 : la visite virtuelle, si vous avez du temps (et un processeur puissant) » technology

  9. Cette visite virtuelle du pavillion Francais est vraiment tres bien faite. Pas de doute que le 3D sera aussi important dans le futur du web. Bon bien sur il faudra accepter d’upgrader son vieux PC 97 et le modem de 1980 branché sur le port série….

  10. Pour e2oir =>

    90% des sites asiatiques sont en flash? Et bien on doit pas voir les mêmes. Sur les sites chinois que je vois toute la journée, le flash est rarement utilisé apart quelques pubs évidemment. Le PHP non plus n’est pas très utilisé d’ailleurs, on est plus en technologie microsoft ici.
    Après peut-être que le Japon et la Corée utilisent plus le Flash, mais je doute fortement que la moyenne de l’asie dépasse les 50% de sites Flash…

  11. Idem que Stéphane : avec 3DVIA la visite en 3D des pavillons rend plutôt bien… c’est agréable de voir la 3D s’installer de plus en plus dans le web.

Répondre