Facebook a vendu 421 millions d’actions à 38 dollars

Le titre Facebook (FB) a été fixé et c’est d’ores et déjà un record historique pour une société du secteur des technologies. Le réseau social a vendu 421.2 millions d’actions à 38 dollars l’unité.

C’est un vent de folie qui risque de souffler ce matin sur le Nasdaq à l’orée de l’introduction en bourse de Facebook. La société de Mark Zuckerberg a levé la coquette somme de 16 milliards de dollars grâce à une action cotée à la valeur la plus haute stipulée dans le document S-1 (lire article sur le sujet). Et ce sont 421.2 millions de titres qui ont été écoulés dans un record historique.

Car jusqu’à présent, dans le secteur des technologies, c’est Google qui détenait le record avec son introduction en bourse de 2004 et la levée de 1.9 milliards de dollars. Et elle se situe juste derrière celle de Visa aux Etats-Unis tous secteurs confondus (18 milliards de dollars avaient été levés). En 2004, le titre Google avait alors été introduit au prix de 85 dollars et la capitalisation boursière totale de Google était estimée à 23 milliards pour atteindre aujourd’hui 203 milliards de dollars. Celle de Facebook est estimée à 104 milliards de dollars et si elle suivait le même parcours que la firme de Mountain View, vaudrait 918 milliards de dollars à l’horizon 2018, ce qui en ferait probablement la plus grosse capitalisation boursière du monde. Mais nous n’en sommes pas là.

Cette introduction fait suite à 5 semaines durant lesquelles, les représentants du réseau social n’ont cessé de rencontrer des investisseurs potentiels afin de les séduire. Ils ont pu mettre en avant les 4 milliards de dollars de chiffre d’affaires de l’année écoulée qui s’est terminée au 31 mars 2012. Mais ils ont aussi dû dissiper les doutes. Ainsi, le chiffre d’affaires et le taux d’inscription au réseau se sont tassés durant les derniers mois. Le numéro un des réseaux sociaux explique que le service a atteint un certain degré de saturation. La monétisation du service sur les smartphones a également été au centre des débats.

Enfin, General Motors, le numéro un mondial de l’automobile pour le nombre de véhicules vendus, a purement et simplement annoncé qu’il stoppait la diffusion de publicités sur Facebook. Car c’est bien l’« efficacité » des publicités sur FB qui est remise en cause. Selon un récent rapport, une très large majorité des utilisateurs ne cliqueraient jamais sur les publicités. Peu ciblées, elles n’intéressent donc pas les utilisateurs de FB. Le business model assurant une croissance que les investisseurs réclameront, va irrémédiablement avoir des répercussions sur le numéro un des réseaux sociaux. FB a déjà expérimenté la promotion payante des mises à jour en Nouvelle-Zélande.

(source)


Nos dernières vidéos

21 commentaires

  1. Pingback: Facebook a vendu 421 millions d’actions à 38 dollars « L'info "Autrement" cftc hus

  2. Pingback: Facebook a vendu 421 millions d'actions à 38 dollars | So Buzz | Scoop.it

  3. Pingback: Facebook a vendu 421 millions d'actions à 38 dollars | DKOmedia | Scoop.it

  4. 16 milliards de dollars, c’est encore au-dessus des dernières estimations les plus hautes, +2 ou 3 milliards je crois ! derrière tout cela il y a des investissseurs gourmands, le modèle économique risque de changer à terme, des surprises se préparent en coulisse.

  5. Pingback: Facebook a vendu 421 millions d'actions à 38 dollars | Médias sociaux et tourisme | Scoop.it

  6. Et dire qu’on pensait que la bulle Interne était derrière nous… ça risque de faire mal au portefeuille pour les investisseurs d’ici quelques années.

  7. Ce que je retiens de l’article c’est que le rythme des nouvelles inscriptions baissent, le CA des pubs aussi, et qu’un des plus gros annonceurs américains laissent tomber de faire de la pub sur FB car ce n’est pas assez rentable.

  8. Pingback: Instagram vaut déjà 1.2 milliard de dollars

  9. Pingback: Instagram « vaut » déjà 1.2 milliard de dollars

  10. Pingback: |_þ [Les pauses café de la semaine pour briller en réunion lundi prochain] Facebook, chiffres clés – Les réseaux comme source d’info – Pinterest | On Prend Un Café ? Agence de Réputation en ligne et de community management

  11. Cette entrée fracassante de Facebook en bourse fait effectivement couler beaucoup d’encre. Je reste sceptique sur les capacités de cette société à rendre ses recettes publicitaires réellement lucratives. S’ils tombent dans l’agressivité visuelle, ils feront fuir une part des visiteurs, dans le cas contraire, il va falloir que le ROI des annonceurs soit vraiment bon pour qu’il y est de la concurrence (et donc des rentrées plus importantes).

    A suivre avec grand intérêt !

  12. Pingback: L’introduction en Bourse de Facebook en photos

  13. Etrangement, tout le monde ne semble pas aussi embalé. L’action a été vendue, c’est bien, mais les gens ne se sont pas non plus rué dessus.
    LinkedIn: +109%. Yelp: +65%. Groupon: +33%. Facebook? +0,61%.
    La raison initiale est compréhensible, on attend que ça baisse pour acheter, mais..

  14. Oui l’action est quasiment retombée à $38 en fin de journée.
    Pourquoi, parce que l’action a été parfaitement « pricée » pour Zuckerberg, les gros investisseurs…ne laissant pas de place pour la « easy money » qu’auraient pu faire les petits porteurs notamment (contrairement à l’entrée en bourse de Google par exemple).
    En parlant de Google: Facebook n’est pas le nouveau Google, l’action Facebook n’est pas prête de flirter avec les $600…
    Et il est même fort probable que l’action Facebook baisse dans les mois à venir (un peu comme Groupon qui est entrée en bourse en juillet 2011 et dont l’action a perdu plus de la moitié de sa valeur (dont je parle dans mon article d’ailleurs).
    On est en plein dans la bulle du web 2.0.
    Zuckerberg s’est bien gavé…par contre Facebook n’a pas encore trouvé le moyen de monétiser sa plateforme (de mémoire $2 de revenus par an par utilisateur en moyenne contre $30 pour Google).
    Donc action FB à éviter selon moi tant qu’ils ne sont pas capables de faire de l’argent! Pour l’instant ce n’est que du vent que de la hype!

    Chris

  15. En effet le prix parait surestimé, Facebook est estimé à 82 milliards d’euros pour bientôt 1 milliard de comptes, 1 compte Facebook représenterait donc potentiellement 82 euros ? Affaire à suivre en tous cas, n’oublions pas que Facebook dispose d’un immense réseau, peut être vont-ils proposer de nouveaux services attractifs !

  16. Pingback: Facebook teste quelques évolutions pour sa Timeline

  17. @Hugo, effectivement 82€ par compte, j’ai lu une étude comme quoi un « prospecte » (appelons un chat un chat) sur facebook avait un potentiel d’achat moyen de 82€.
    Mais c’est clairement surévalué c’est évident, surtout au vu de la concurrence féroce sur le marché des réseaux sociaux et la poussé de pinterest par exemple.

Répondre