Suivez-nous

Réseaux sociaux

Facebook dans l’incapacité de lutter contre des escrocs islamophobes

Une nouvelle fois, la position de Facebook pour lutter contre les discours de haine est critiquée. Ce rapport présente un cas flagrant.

Il y a

  

le

 
Mark Zuckerberg
© Facebook

Un réseau malveillant s’est servi de pages Facebook d’extrême droite pour attiser l’islamophobie tout en récoltant de l’argent rapidement. Cela démontre une nouvelle fois que Facebook ne parvient pas à contrôler l’ampleur de sa plateforme, même lorsqu’il s’agit d’escroqueries de base. Le long rapport du Guardian présente les agissements de ce groupe comme du harcèlement envers d’importants représentants musulmans : Ilhan Omar, Rashida Tlaib, et bien d’autres.

Les faits découverts par le média britannique montrent qu’il s’agit d’une opération banale qui en plus de cela est lucrative. Ce groupe de personnes malveillantes a attisé la haine contre l’Islam, tout en échappant sans problème aux soi-disant mesures mises en place par Facebook pour empêcher ces cas de figure.

Voici le processus détaillé par l’enquête : un administrateur de page Facebook recevait un message d’une personne prétendant partager ses valeurs qui lui demandait si elle pouvait devenir éditeur. Une fois l’accès accordé, cette personne publiait des histoires visant souvent les musulmans, et principalement le représentant Ilhan Omar. Ces publications ont perçu un grand nombre d’engagements. Avec un tel engagement, les publications ont été postées sur quelques sites web saturés par la publicité. Ces sites étaient évidemment la propriété de ces malfaiteurs. Le but étant que les partisans de ces pages cliquent sur les publicités pour générer de l’argent.

Devant tant d’acharnement, Ilhan Omar a exprimé son point de vue concernant Facebook et sa passivité. Le représentant musulman a déclaré : « la complaisance de Facebook est une menace pour notre démocratie. Il est devenu évident qu’ils ne prennent pas au sérieux la mesure dans laquelle ils offrent une tribune à la haine nationaliste blanche et à la désinformation dangereuse dans notre pays et ailleurs dans le monde. Et il y a une raison évidente à cela : ils en profitent. Je crois que leur inaction constitue une grave menace pour la vie des gens, pour notre démocratie et pour la démocratie dans le monde. »

Facebook, malgré ce que l’on pourrait croire, continue de faire des efforts pour sécuriser au maximum sa plateforme et éradiquer les fake news et autres discours attisant la haine.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests