Facebook expérimente ses Instant Articles payants sous Android

Facebook vient lui aussi de faire un grand pas à destination des médias en leur ouvrant un nouveau système de monétisation, mais surtout en leur offrant un outil de fidélisation de leur audience. Si l’on précise qu’il vient « aussi » de faire un pas, c’est parce qu’il y a quelques jours Google avait changé ses règles concernant la mise en avant des articles payants, afin de leur donner une meilleure visibilité.

Les Instant Articles de Facebook sont maintenant payants

Facebook est en train d’expérimenter sur une dizaine de grands médias les fameux Instant Articles, dont on a si souvent parlés ces derniers mois, car il s’agit d’un changement très important dans l’univers « gratuit » de Facebook. Désormais pour lire certains contenus désignés comme tels, il faudra payer.

Facebook teste les Instant Articles payants sur Android

Des médias comme Le Parisien, Bild, Boston Globe, Republica, Spiegel, Telegraph et autres Washington Post pourront poster des Instant Articles qui ne pourront être lus que si l’utilisateur s’acquitte d’une somme d’argent. Facebook semble donc adhérer à ce que Google disait il y a encore quelques jours au sujet de la presse en ligne : « Le marché de l’information a radicalement changé [et]ce sont les journaux en ligne qui sont le mieux à même de décider ce qui leur convient le mieux« .

Facebook est parfaitement conscient qu’il est un formidable vecteur d’audience pour les sites web d’information et il souhaite donc aider les groupes de presse à transformer leurs lecteurs en abonnés. Seuls les utilisateurs de la version mobile de Facebook sur la plateforme Android pourront profiter de ces Instant Articles pour le moment, l’expérimentation durant quelques semaines. iOS n’est pas concerné, uniquement parce que Apple souhaite toucher ses 30% de commission comme pour toutes applications présentes sur l’App Store. Facebook et Apple n’ayant pas trouvé de terrain d’entente sur cet « achat in-app non rémunéré », cela se fera sans la pomme.

Facebook ne tirera aucun revenu de ce service, l’internaute pourra surfer directement sur le contenu depuis Facebook où il pourra s’acquitter d’un montant via un Paywall afin de payer son article ou s’abonner, selon les offres proposées par les éditeurs de presse… laissant ainsi au journal la totalité des revenus ainsi générés, sans prélever de commissions. Facebook a souligné qu’il encouragera tous types de contenus payants ou tout modèle économique, (paiement à l’acte ou abonnement).

Toutefois, même sans engranger directement de revenus par ce « service », l’acte est loin d’être désintéressé, le réseau social sait qu’il fidélise aussi les lecteurs sur sa plateforme et qu’il enrichira l’offre en contenus riches, en transformant peu à peu Facebook en site d’information. L’idée étant de concurrencer Google News…

Pas certain cependant que cette formule payante séduise les internautes habitués au tout gratuit sur Facebook.


Nos dernières vidéos