Facebook : le fil d’actualité favorisera les sites qui se chargent vite

Facebook change une fois de plus l’algorithme du fil d’actualité. Désormais, les sites qui se chargent lentement auront moins de visibilité.

Facebook devient hébergeur de presse avec Instant Articles

« Jusqu’à 40 pour cent des visiteurs de sites web abandonnent après trois secondes de retard », explique Facebook dans un billet de blog. Et afin d’éviter cette expérience frustrante à ses utilisateurs, le numéro un des réseaux sociaux décide aujourd’hui de tenir compte de ce paramètre (la vitesse de chargement) pour choisir les liens qui auront les meilleures places sur le fil d’actualité.

« Au cours des prochains mois, nous mettrons à jour le fil d’actualité pour montrer aux utilisateurs les contenus qui se chargeront rapidement sur mobile et moins de contenus qui peuvent prendre du temps pour charger », expliquent ainsi les ingénieurs de Facebook.

Ce critère s’ajoutera à ceux que Facebook utilise déjà pour choisir quels liens mettre en avant sur les fils d’actualité des utilisateurs. Mais il tiendra aussi compte de la vitesse de connexion de l’utilisateur.

D’ailleurs, la société fait comprendre que cette mise à jour entre dans la continuité de ce qu’il fait déjà pour garantir une bonne expérience aux utilisateurs de ce fil d’actualité, en particulier quand ceux-ci utilisent une connexion lente.

Par exemple, explique Facebook, le fil d’actualité montre moins de vidéos et plus de statuts lorsque l’utilisateur n’est pas sur un bon réseau. Et dans ces cas-là, l’application peut aussi préparer le contenu avant même que l’utilisateur ne clique dessus, afin d’accélérer le chargement.

Selon Facebook, la plupart des pages n’auront pas de conséquences significatives par rapport à cette mise à jour de l’algorithme du fil d’actualité. En revanche, si vous avez des pages web qui se chargent très lentement, vous perdrez du trafic Facebook.

En revanche, le numéro un des réseaux sociaux ne mentionne pas les Instant Articles dans son communiqué, même s’il est certain qu’utiliser ce format pour mobiles, conçu par Facebook, peut garantir aux éditeurs de sites de ne pas être affectés par cette modification du fil d’actualité.

De plus, Facebook propose un outil qui permet de générer du code AMP et Apple News, à partir de la version Instant Articles d’un contenu.


Nos dernières vidéos