Connect with us

Actualités

Facebook fonctionnera à l’énergie 100 % renouvelable

En 2020, Facebook utilisera de l’énergie 100 % renouvelable. Après avoir atteint les 50 % en 2017, l’entreprise renouvelle ses engagements pour le climat.

Il y a

le

A l’instar d’Apple et de Google, Facebook s’engage à utiliser de l’énergie renouvelable. En 2015, l’entreprise fixait comme objectif d’utiliser de l’énergie 50 % renouvelable en 2018. Cet objectif a été atteint plus tôt que prévu, en 2017. Et désormais, le numéro un des réseaux sociaux vise les 100 %.

« Aujourd’hui, nous nous engageons à réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 75% et à alimenter nos activités mondiales avec une énergie 100% renouvelable d’ici la fin de 2020 », annonce Facebook dans un billet de blog. « Au cours d’une année record en matière d’achats d’énergie renouvelable par des entreprises, Facebook est en passe de devenir l’un des plus gros acheteurs d’énergie renouvelable. Depuis notre premier achat d’énergie éolienne en 2013, Facebook a signé des contrats pour plus de 3 gigawatts d’énergie solaire et éolienne, dont plus de 2 500 mégawatts au cours des 12 derniers mois. »

Dans son communiqué, Facebook rappelle également qu’il fait partie des soutiens de l’Accord de Paris, via l’initiative We Are Still In, un groupe d’élus, de chefs religieux ou de tribus, d’universitaires, d’entreprises et d’investisseurs qui continuent à respecter l’accord de Paris malgré le retrait de Donald Trump de cet accord sur le climat en 2017.

> Lire aussi :  Facebook veut jouer la carte de la transparence pour la publicité politique

D’ailleurs, Facebook n’est pas le premier GAFA à annoncer des engagements similaires. Au mois d’avril, Urs Hölzle, Senior Vice President chez Google, annonçait que la firme de Mountain View a atteint les 100 % d’énergie renouvelable. Apple a aussi fait une annonce similaire. « Cette réalisation inclut des magasins de détail, des bureaux, des centres de données et des installations co-implantées dans 43 pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, la Chine et l’Inde », écrivait la firme de Cupertino.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests