Facebook M est bien parti pour changer votre vie

Toute la question est de savoir si ce sera en bien ou en mal.

Facebook M : image 1

Mark Zuckerberg a frappé fort cet été en levant le voile sur le tout premier assistant virtuel de son histoire. Son nom ? Facebook M, et il n’a aucun lien apparent avec l’excellent Matthieu Chedid.

En réalité, c’est même tout le contraire car sa lettre fait référence à la solution de messagerie instantanée développée par le géant des réseaux sociaux, et donc à Facebook Messenger.

Facebook M est-il aussi malin qu’il en a l’air ?

Peu de gens ont eu l’occasion de le tester pour le moment. Alex Kantrowitz a visiblement plus de chance que le commun des mortels puisque ce journaliste de BuzzFeed a eu la surprise de tomber sur un message de l’assistant en allumant son iPhone ce matin.

Ni une, ni deux, il s’est mis en tête de le tester et il a ensuite publié un article dans la foulée. Un article qui s’accompagne de nombreuses captures.

La première chose qui frappe, c’est sans aucun doute le ton employé par l’assistant. Il comprend visiblement le langage naturel et il s’exprime plutôt clairement.

C’est une bonne chose mais ce sont surtout ses fonctions qui surprennent. Grâce à lui, Alex est parvenu à trouver un restaurant végétarien à proximité de sa position géographique et l’assistant a même été capable de lui afficher une capture des commentaires et des appréciations laissées par les clients de l’établissement sur Yelp.

Fameux, mais le meilleur reste à venir car notre testeur de l’impossible s’est ensuite mis en tête de réserver un billet d’avion.

Facebook M : image 2

Grâce à Facebook M, il a pu afficher le prix moyen d’un vol entre San Francisco et New York pour la semaine de Thanksgiving et il a même réservé le vol le moins cher dans la foulée tout en suggérant des dates et des heures précises à l’assistant. Il a ensuite procédé au paiement sans sortir de Messenger et il a fini en demandant à M de lui envoyer un récapitulatif par mail.

L’assistant n’a eu besoin que de quelques secondes pour s’exécuter.

Alors bien sûr, quand on lit cet échange, on se dit tout de suite que l’assistant à une sacrée avance sur ses concurrents, mais il y a tout de même un point à prendre en considération : la solution ne s’appuie pas uniquement sur de l’intelligence artificielle.

En réalité, on est sur un système hybride reposant à la fois sur une IA et sur une équipe constituée… d’humains. Les « M Trainers », c’est leur nom, peuvent intervenir en cas de pépin lorsque l’assistant ne parvient pas à répondre aux questions de l’utilisateur.

Et c’est très amusant car si les premiers échanges entre Facebook M et Alex ont été très rapides, l’assistant a eu besoin de quelques minutes pour lui afficher un restaurant végétarien. Ce n’est évidemment qu’une supposition mais un membre de l’équipe a peut-être pris la main à ce moment là, ce qui expliquerait la pertinence des réponses suivantes.

Source


Nos dernières vidéos

3 commentaires

  1. Le coût du ia hybride humain ne m’étonne pas c’est sans doute encore une version beta !! Donc a mon avis d’ici quelques mois , une fois au point, sa risque d’être très étonnant comme appli mais de la a révolutionner facebook ? Pas sur..

    Par contre je crois que facebook a l’image d’un amazon ou d’Apple veut vraiment que l’utilisateur puisse tout faire avec son outil non?

  2. Pingback: Facebook M est bien parti pour changer votre vie | ARI – Revue de web

  3. Pingback: Facebook : la nouvelle fonctionnalité qui rappelle Google Now

Répondre