Suivez-nous

Réseaux sociaux

Facebook supprime des centaines de comptes de propagande en lien avec le gouvernement saoudien

Près de 400 faux comptes liés au régime saoudien ont été supprimés par Facebook. Ils visaient notamment à manipuler l’opinion publique en créant des informations négatives sur des pays rivaux.

Il y a

le

Facebook
© Pxhere

Lutter contre les fake news est depuis le scandale Cambridge Analytica un des grands objectifs de Facebook. C’est du moins ce que l’entreprise affirme régulièrement dans sa communication et s’évertue à prouver par des opérations régulières. Cela a notamment été le cas lors des élections de mi-mandat aux États-Unis.

Le géant de la Tech vient de nouveau d’agir dans ce sens. Facebook annonce en effet avoir démantelé des centaines de faux comptes en lien avec le gouvernement d’Arabie Saoudite. Nathaniel Gleicher, le responsable de la politique de cybersécurité de la firme, a notamment expliqué avoir annihilé deux opérations distinctes, l’une venant directement d’Arabie Saoudite, l’autre d’Égypte et des Émirats arabes unis. En tout 217 comptes, 144 pages et cinq groupes ont été supprimés sur Facebook et 31 comptes Instagram.

108 000 dollars dépensés en publicité

« Bien que les responsables de cette activité aient tenté de dissimuler leur identité, notre rapport a révélé des liens avec des personnes associées au gouvernement saoudien », précise Nathaniel Gleicher.

Concrètement, certaines pages se faisaient passer pour des organes de presse et présentaient de manière positive l’action du régime saoudien et de son dirigeant Mohammed ben Salmane. Des articles visaient par ailleurs à critiquer les pays voisins rivaux. L’Iran, le Qatar et la Turquie étaient notamment ciblés. Pour réussir dans leur tentative de manipulation, les responsables de ces publications ont dépensé autour de 108 000 dollars de publicité sur Facebook et Instagram. Leurs posts ont touché environ 1,4 millions de comptes.

Cette nouvelle affaire vient illustrer la guerre d’influence actuellement en cours sur Internet entre les pays du Moyen-Orient. Ainsi, en mai dernier, des chercheurs canadiens de l’Université de Toronto ont dévoilé une campagne de désinformation, vraisemblablement liée à l’Iran, et qui tentait de propager de fausses informations sur l’Arabie Saoudite, les États-Unis et Israël. En tout 135 faux articles de médias avaient été mis au jour et des milliers de lecteurs ont eu accès à ces fake news.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests