Suivez-nous

Réseaux sociaux

Facebook supprime tous les événements anti-confinement

Facebook supprime désormais tous les événements visant à l’organisation de manifestations contre le confinement, une décision que Donald Trump est loin de soutenir.

Il y a

  

le

 
Facebook
© Pxhere

Après avoir pris plusieurs mesures visant à lutter contre la propagation de fausses nouvelles sur le coronavirus, Facebook a annoncé la mise en place d’une nouvelle mesure. Désormais, le réseau social interdit la création d’événements destinés à braver le confinement malgré les mesures des gouvernements.

Un porte-parole de Facebook a déclaré à Politico que la plateforme sociale avait déjà supprimé des événements de protestation contre le confinement organisés en Californie, au New Jersey et au Nebraska. Depuis plusieurs jours, des partisans de Trump se rassemblent afin de dénoncer les mesures de confinement de certains États. Au total, plus de 13 de ces derniers ont connu des manifestations conséquentes au cours de ces dernières semaines.

Ces regroupements ont tous lieu malgré les ordonnances des politiciens interdisant tous les rassemblements de plus de 10 personnes ou le fait qu’il faille rester à 1,80 mètre de distance au moins. Ainsi, plusieurs centaines de manifestants se sont retrouvés sur les marches du Capitole, dans la capitale de Pennsylvanie, il y a quelques jours.

La décision de Facebook ne fait pas suite à une demande du gouvernement américain, bien que certains aient tout de même consulté le réseau social, à l’exemple du bureau du gouverneur du New Jersey, Phil Murphy. Cependant, aucun n’a demandé à la plateforme de supprimer ces événements.

Le porte-parole Justin Pinkerman a indiqué à ce sujet : « Le bureau du gouverneur du Nebraska n’a pas connaissance d’événements Facebook concernant les manifestations COVID-19, et n’a pas demandé à Facebook de retirer les événements ».

Suite à cette décision, un porte-parole de Facebook a éclairci la situation en déclarant : « Nous avons contacté les représentants des États pour comprendre la portée de leurs ordres, et non pas pour supprimer des manifestations spécifiques sur Facebook. Nous supprimons les messages lorsque les rassemblements ne respectent pas les critères de santé établis par le gouvernement et sont donc illégaux ».

Donald Trump n’approuve pas

Suite à cette décision, Donald Trump a rapidement réagi sur son réseau social préféré en tweetant un message : « Pourquoi Facebook collabore avec les gouvernements des États pour étouffer la liberté d’expression des peuples ? Peu importe ce que vous pensez des fermetures ou des protestations contre celles-ci, il s’agit d’une interdiction effrayante et inquiétante des droits du 1er Amendement par le gouvernement. Très dangereux ! ».

D’autre part, Donald Trump a annoncé une suspension temporaire de toute migration vers les États-Unis, un thème phare de son programme à moins de sept mois des élections présidentielles américaines.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
104,5 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Pierre

    21 avril 2020 at 15 h 42 min

    Bonjour,
    Pour préciser que « protestation » se dit « manifestation » en français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests