Facebook : une timide réponse aux jeux de Google+

C’est plus anecdotique qu’autre chose mais c’est une ligne supplémentaire à ajouter à la guéguerre entre Google+ et Facebook : ce dernier vient d’annoncer quelques petites nouveautés pour sa plateforme de jeux.

Article rédigé par Kevin Verger, ex-rédacteur sur Sharknews, prochainement étudiant en histoire, et (bien sûr) passionné de high-tech.

C’est plus anecdotique qu’autre chose mais c’est une ligne supplémentaire à ajouter à la guéguerre entre Google+ et Facebook : ce dernier vient d’annoncer quelques petites nouveautés pour sa plateforme de jeux. C’est à travers un post sur son blog officiel que l’on apprend que Facebook va apporter quelques modifications à ses jeux.

Real-time App Activity

Sous ce nom se cache un petit encadré, situé sur la droite de la fenêtre de l’application, dans lequel vous pourrez suivre en temps réel les activités de vos amis en matière de jeux, à savoir qui joue à quoi, et leurs scores. Parce qu’il est vrai que les jeux devenaient de plus en plus encombrants sur la page d’accueil du site, et que Google+ a donné de bons arguments hier, on aimerait que ce flux d’activité réservé aux jeux soit situé ici, sur la plateforme de jeux, et pas ailleurs.

Bookmarks

Une réorganisation des marques-pages a aussi eu lieu. Rien d’extraordinaire, il faut juste savoir  qu’une catégorie « Favoris » a été créée, qui se distinguera de deux autres, à savoir « Apps » et « Groupes ». Et que le déplacement d’une rubrique à une autre a été facilité.

Plus d’espace de jeu

Le réseau social a aussi pensé à ses membres les plus exigeants adeptes de jeux, à savoir près de la moitié de ses utilisateurs. En effet, la fenêtre de l’application sera légèrement agrandie, voire carrément pour certains jeux (fans de CityVille ou Zoo World, réjouissez-vous!), passera en plein écran. Facebook précise : « pour une expérience plus immersive »…

Vous l’aurez compris, mise à part la nouvelle sur le flux d’activité situé à droite des jeux qui peut s’avérer intéressante (si son équivalent actuellement sur la page d’accueil disparaît), ces annonces n’ont pas de quoi casser trois pattes à un canard. Elles passeront même très certainement inaperçues, dans les remous que la vague Google+ a laissé derrière elle hier.


18 commentaires

  1. Pourquoi à chaque mise à jour parler de « réponse » ? Facebook n’a pas attendu l’annonce de Google + pour repenser ses applications… Ces modifications étaient à l’ordre du jour depuis quelques temps déjà.

  2. @Augustin : non, facebook n’a pas attendu l’annonce de google pour repenser ses applications. En revanche, il a attendu l’annonce de google pour les rendre publiques. D’où le terme de réponse
    @dabYo : c’est vrai, il n’y a rien sur G+ et leurs annonces ne peuvent que être des grosses annonces de ouf, ce qui n’est pas le cas de facebook qui doit se contenter de petites annonces faute de déjà « tout » avoir. Cependant, même si ces deux types d’annonces n’ont pas le même degrès d’importance, il est toujours bon de parler de celle qui paraît « minime »

  3. Pingback: La réponse timide de Facebook aux jeux Google+ | on refait le monde! | Scoop.it

  4. J’espère qu’à l’instar des Applefans purs et durs on ne va pas commencer à assister à l’apparition de Facebookfans défendant becs et ongles ce service dès qu’on en fait une critique. 🙁
    Pour ma part, je pense que du moment qu’un changement causé par la concurrence est bénéfique aux utilisateurs que nous sommes cela n’est que positif.

  5. Google devrait clairement investir un bon paquet de pognon pour créer ce genre de jeu. C’est surement le meilleur moyen pour eux de populariser Google.
    Si un jeu sympa est présent que chez eux, ça donnera très surement envie aux facebookiens d’esssayer g plus.

  6. Je pense, pour ma part, que Google + n’arrivera jamais à détrôner Facebook. Le fait est que Facebook est maintenant rentré dans la vie courante, tous le monde à Facebook, tous le monde utilise Facebook… ou presque.
    Il sera vraiment très dur de passer de FB à G+, ou du moins, cela prendra des mois, voir des années.
    En ce qui me concerne, FB restera le n° 1, même si je ferai une petite place sur mon navigateur pour G+…
    Finalement, le système de cercles est bien pensé, mais deviendra vite difficile à gérer je pense… Un cercle amis, un amies, un famille, un boulot, un connaissance, un ceci, un cela…. A la fin, on se retrouvera avec 50 cercles.

  7. Pour ma part, je ne suis même pas sûr que Google veuille détrôner FB. Si cela arrive, c’est tant mieux, mais ce n’est pas leur objectif premier. Plus maintenant car ils savent que FB du fait de son poids et de sa présence dans la vie des gens est réellement ancré.
    Je pense que le but de Google est surtout de pouvoir conserver ou acquérir une part de tout ce flux social (et des divers renseignements que donnent les personnes inscrites) qui lui échappait jusqu’ici à cause des relations avec FB qui ne cessaient de se dégrader. A ce niveau là, je pense que les divers outils permettant de publier du contenu sur plusieurs réseaux sociaux en même temps ne sont que du pain béni pour eux.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies