Connect with us

Actualités

Facebook va demander aux administrateurs de pages populaires de se vérifier

Afin de lutter contre les interférences politiques, Facebook va imposer une vérification aux administrateurs de pages populaires. Ceux qui ne s’y soumettront pas ne pourront plus publier.

Il y a

le

La « vérification » pourrait prochainement devenir systématique (et obligatoire) pour les utilisateurs de Facebook qui gèrent des pages populaires.

Il y a quelques jours, Mark Zuckerberg a annoncé une série de nouvelles mesures pour éviter les interférences avec les élections. Après les accusations d’interférences russes avec l’élection présidentielle aux Etats-Unis, le sujet est devenu sensible. La bonne nouvelle, c’est que d’après le PDG de Facebook, après avoir identifié les interférences russes aux USA, le réseau social a été en mesure de mieux protéger les élections en France et en Allemagne en supprimant des milliers de comptes fake.

Transparence

Mais le numéro un des réseaux sociaux ne s’arrête pas là et souhaite désormais imposer plus de transparence aux pages et aux publicités, notamment celles qui interviennent dans la politique.

Et en ce qui concerne les pages, Facebook va demander à ceux administrent des pages populaires de se « vérifier ».

« Aujourd’hui, nous annonçons également que les personnes qui gèrent Pages avec un grand nombre d’abonnés devront être vérifiées. Ceux qui gèrent de grandes pages qui ne soumettent pas au processus ne pourront plus publier. Cela rendra beaucoup plus difficile pour les gens d’administrer une page en utilisant un faux compte, ce qui est strictement contraire à nos politiques », lit-on dans un billet de blog.

Toujours dans le cadre de cet effort de transparence, Facebook permettra également à ses utilisateurs de voir l’historique des publicités lancées par les pages (politiques ou non politiques), et proposera une archive de toutes les publicités identifiées comme politiques.

> Lire aussi :  Facebook censure un contenu du Centre Anne Frank

Sinon, pour rappel, Facebook oblige déjà des annonceurs qui veulent faire de la propagande politique sur Facebook à vérifier leurs identités. Et désormais, le réseau social appliquera également cette règle aux publicités qui concernent certains problèmes de société.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests