Suivez-nous

Réseaux sociaux

Facebook va payer des utilisateurs pour… ne plus utiliser Facebook

La démarche s’inscrit dans le cadre d’une étude sur l’impact des réseaux sociaux sur la démocratie.

Il y a

  

le

 
Facebook
© Pixabay / William Iven

Quel rôle joueront Facebook et Instagram lors de la prochaine élection présidentielle américaine ? C’est justement à cette question que vont tenter de répondre des chercheurs de l’entreprise et d’universités partenaires. Dans ce cadre, la compagnie a décidé de payer des utilisateurs américains en échange d’une déconnexion de ses deux services.

En tout, Facebook table sur entre 200 000 et 400 000 participants, ce qui montre le sérieux de la démarche. « Pour continuer à amplifier tout ce qui est bon pour la démocratie sur les réseaux sociaux et à atténuer ce qui ne l’est pas, nous avons besoin de recherches plus objectives, impartiales et empiriquement fondées », précise la compagnie dans un billet de blog.

Facebook a un plan contre la désinformation

La journaliste du Washington Post, Elizabeth Dwoskin, a publié sur Twitter une capture d’écran où il est demandé à des utilisateurs d’Instagram d’indiquer le montant pour lequel, il seraient susceptibles de désactiver leurs comptes jusqu’à l’élection. Les sommes de dix, quinze et vingt dollars par semaine sont proposées, avec des périodes de désactivation allant de une à six semaines.

Les utilisateurs volontaires pour prendre part à cette expérience devront par ailleurs répondre à des questionnaires qui permettront aux chercheurs de mieux comprendre les conséquences de cette déconnexion sur l’élection. Bien sûr, le fait que Facebook se décide à indemniser ses utilisateurs risque de marquer les esprits, mais cela n’a rien de surprenant selon Liz Bourgeous, une porte-parole de la firme citée par The Verge : « Quiconque choisit de participer – qu’il s’agisse de répondre à des sondages ou de désactiver Facebook ou Instagram pendant un certain temps – sera indemnisé. C’est assez classique pour ce type de recherche universitaire. »

À seulement deux mois de l’élection présidentielle, Facebook a aussi dévoilé hier un plan spécial. Si un candidat venait à déclarer la victoire alors que les résultats ne sont pas clairs, un avertissement sera apposé à sa déclaration. Un tel dispositif vise, sans le nommer, un certain Donald Trump. L’entreprise a par ailleurs annoncé des mesures contre la désinformation et précisé qu’elle ciblera tout particulièrement les messages destinés à dissuader certains électeurs d’aller voter.

Instagram
Par : Instagram Inc
4.6 / 5
108,5 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Michaël Bégin

    4 septembre 2020 at 13 h 39 min

    Sur ce compte là, il devrait me devoir 1 million en intérêt pour que je sois exclus de leur linchage qui se fait ou pas sur ma ville avec ses membres. Je ne suis qu’aller seulement 1 mois en 15 ans et c’était pour le commerce(distribuer gratuitement et librement des images du domaine public) que je pensais m’y installer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests