Connect with us
bouygues bouygues

Actualités

Facebook veut savoir avec qui (ou avec quoi) vous couchez

Facebook pose à certains de ses utilisateurs une question pour le moins étonnante sur leurs habitudes nocturnes

Il y a

le

Ce n’est ni secret ni nouveau : Facebook veut tout savoir sur vous et vos petites habitudes. Dans la grande refonte en cours de son algorithme du fil d’actualité, qui privilégie de nouveau les échanges entre personnes au détriment des médias et des marques, le réseau social, dans une sorte de retour aux sources, veut relancer les interactions entre les personnes.

Le réseau social incite de plus en plus d’utilisateurs à répondre à des questions (voir le bouton « Répondez à une question » en bas du module de post) et à dévoiler publiquement ou en privé leurs goûts et affinités, et ce dans tous les domaines.

Mais la dernière initiative de Facebook laisse quelque peu sans voix : certains utilisateurs ont vu récemment apparaitre une nouvelle fenêtre dans leur profil leur demandant tout simplement d’indiquer avec qui ils couchent. Cette question apparaitrait de façon aléatoire parmi les questions mentionnées ci-dessus sous la forme : « Je dors habituellement avec… ».

> Lire aussi :  Palmer Luckey écarté de Facebook pour des raisons politiques ?

Répondez à une question : « Je dors habituellement avec… »

Alors bien sûr, malgré ce que notre esprit mal placé pourrait laisser croire, cette question n’a peut-être pas pour objet que le très puritain Facebook connaisse tout de notre vie sexuelle, et on peut juste la prendre comme une question anecdotique parmi tout un corpus d’autres questions. Mais on parle de Facebook, et avec Facebook, rien n’est jamais anecdotique ni totalement innocent. Et il faut reconnaitre que la question est quand même surprenante, voire dérangeante. Même s’il s’agit tout simplement d’en savoir plus sur vos habitudes de sommeil afin, encore une fois, de mieux vous cerner pour mieux vous cibler. Peut-être dans l’objectif de vous pousser des publicités pour des pyjamas. Ou un nouveau doudou.

Selon Business Insider, la chercheuse parlementaire britannique Reshima Sharma est l’une des personnes qui ont vu le pop-up. Sa première impression a été que Facebook l’interrogeait au sujet de ses partenaires sexuels, a-t-elle précisé.

« Je suppose qu’on peut peut-être le lire de deux façons », a-t-elle dit à Business Insider dans un message. « Mais il est difficile de donner à Facebook le bénéfice du doute quand il te demande aussi de publier des questions bizarrement personnelles comme ‘la dernière fois que j’ai traversé une période difficile était…’ et ‘Si je pouvais changer une chose au sujet d’une personne importante, ce serait’… ».

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Momo

    25 janvier 2018 at 14 h 10 min

    Je ne réponds par que des sornettes sur fb.

  2. Sylvette P

    25 janvier 2018 at 14 h 56 min

    Y a vraiment que des ricains pour être choqués par ça ! Personne n’oblige à répondre, donc… c’est pas un sujet !

  3. Tri

    26 janvier 2018 at 8 h 40 min

    Toujours en demander plus, c’est une façon d’anesthésier les gens… mais il faut s’abstenir d’utiliser Facebook, ne serait-ce qu’au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests