Suivez-nous

Tech

Facebook va lire dans vos pensées

Facebook donne des nouvelles de son appareil qui pourrait (un jour peut-être), permettre de lire dans les pensées.

Il y a

  

le

 
Facebook, logo, oeil
© Pixabay / geralt

C’était un projet un peu fou que Facebook avait présenté lors de sa conférence annuelle F8, en 2017. A l’époque, Mark Zuckerberg avait eu des mots plutôt cryptiques et surtout futuristes « Et si vous pouviez écrire directement depuis votre cerveau ? » Pour beaucoup, il s’agissait sans doute d’une provocation, d’une projection futuriste. Mais l’entreprise est loin d’avoir abandonné le projet et a financé des recherches sur les interfaces cerveau – ordinateur, avec pour objectif de pouvoir les utiliser dans des wearables de réalité augmentée. Un sujet qui vient de rebondir à travers une publication dans la revue Nature Communications.

Facebook, un pied dans le futur

Les chercheurs de l’université de Californie à San Francisco affirment donc être capable de décoder la parole à travers des électrodes implantées. Concrètement, le système réussit à « lire » des mots entiers directement depuis le cerveau.

Les participants ont écouté différentes questions à choix multiples et ont prononcé les réponses à voix haute. Dans le même temps, les chercheurs analysaient l’activité électrique dans les zones du cerveau liées au langage et à la direction, cherchant une correspondance entre les motifs et le signal.

La précision revendiquée par les scientifiques est encore loin d’être optimale – on parle de 61 à 76% – mais ce sont clairement des résultats très encourageants. Facebook vise un système capable de taper plus de 100 mots par minute de cette façon, sans clavier ni reconnaissance vocale. Pour l’instant, il s’agit d’une perspective encore très lointaine, notamment parce que leur système est intrusif, avec des implants posés dans boîte crânienne après une opération chirurgicale. Surtout d’un point de vue des réponses, on parle d’un nombre limité de mots. Neuf questions et un total de 24 réponses.

Mais cela ouvre la voie à des usages éventuels à terme notamment pour, comme le souhaite Facebook, intégrer la technologie des à des lunettes de réalité augmentée ou un appareil de ce genre.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
103,6 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Leïla

    1 août 2019 at 18 h 13 min

    N’importe quoi ! les gars confondent science et science-fiction.
    Ces élucubrations sont aussi ridicules que de penser qu’on pourrait croiser un lion et un aigle, pour faire un lion qui vole.
    En tout cas, la science c’est pas celui qui dit qui est ! c’est de se prêter à la réfutation de son expérience.
    Rien n’a jamais montré, pas meme une seconde, qu’on puisse trouver l’interface entre matière biologique et pensée (immatérielle). Et d’un seul coup les américains devinent 60% des mots pensés via des électrodes !
    J’aimerais bien voir en live l’expérience avec 60% de mots devinés pour rigoler un peu.
    Non mais pliiiize, les journalistes, soyez un peu critique devant le délire des technophiles américains, ça plane à 10 000 !
    Vous ne faites que les passes-plats d’imbéciles qui n’ont aucune rigueur intellectuelle.
    Et comme vous n’en avez pas non plus… ni aucune culture scientifique…
    Je vous invite à lire Karl Popper pour comprendre ce que c’est qu’une expérience scientifique crédible et valable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests