Connect with us

Actualités

Fausser une tendance sur Twitter, combien cela coûte ? Pas si cher en fait !

La BBC s’est penchée sur le marché des manipulations des tendances Twitter. Le procédé se révèle finalement particulièrement économique et on comprend pourquoi il est devenu si aisé de diffuser de fausses informations massivement sur les réseaux sociaux.

Il y a

le

Twitter change sa page d'accueil pour les débutants

Sur Twitter, l’un des principaux moyens de rester au courant des dernières actualités globales réside dans les « Trending Topics ». En théorie, ils sont conçus à partir des sujets dont parlent le plus les utilisateurs. Le réseau social permet aussi à certaines entreprises d’en faire un usage promotionnel contre un coût financier.

Une manipulation en Arabie Saoudite, pour un investissement de 170 €

A l’heure des bots russes qui ont manipulé l’élection américaine, pourquoi n’y aurait-il pas aussi un business ? Difficile de croire que personne n’y aurait pensé. C’est ce qu’a voulu savoir la BBC. Les journalistes se sont donc amusés à contacter des entreprises proposant de faire buzzer une tendance sur Twitter contre monnaies sonnantes et trébuchantes. Ils ont donc fait remonter un message « Congratulations Fahima ».

Selon l’enquête du média britannique, le coût d’une telle opération en Arabie Saoudite serait d’environ 150 livres (170 €) après une négociation rapide sur un compte Whatsapp. L’entreprise contactée promettait alors de pouvoir le faire facilement. Au final, ils ont réussi à le placer en sixième position des résultats sur une ville. Il semble toutefois qu’elles seraient incapables de rééditer la performance dans un pays occidental, la quantité d’utilisateurs étant beaucoup plus importante.

> Lire aussi :  Twitter visé par une enquête liée aux données personnelles

Les usages potentiels d’un point de vue de politique sont toutefois très importants en Arabie Saoudite alors que le pays compte 2,4 millions de comptes sur le réseau social. Selon un expert, dans la dernière crise qu’a connu le pays, des milliers de comptes auraient pu être ainsi utilisés pour diffuser de fausses informations et de la propagande.

Du côté de chez Twitter, on avoue être conscient du problème. L’entreprise qui s’est lancée dans une opération mains propres depuis quelques jours à l’initiative de son fondateur Jack Dorsey ne peut bien sûr pas ignorer ce genre de pratiques. Selon le réseau social, ce sont environ 130.000 comptes qui sont détectés chaque jour à essayer de manipuler les tendances.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Dernières news

Les bons plans

Les tests