Flux RSS et Feedburner : un nouveau palmarès des blogs

(NB : que ceux qui n’aiment pas les classements ne lisent pas ce qui suit, on connait d’avance leurs remarques par coeur :-)) Les flux RSS ne seront peut-être jamais grand public (je le pense encore), mais leurs usages continuent de passionner les blogueurs et tous ceux qui s’intéressent un peu à l’information sur internet.

(NB : que ceux qui n’aiment pas les classements ne lisent pas ce qui suit, on connait d’avance leurs remarques par coeur :-))

Les flux RSS ne seront peut-être jamais grand public (je le pense encore), mais leurs usages continuent de passionner les blogueurs et tous ceux qui s’intéressent un peu à l’information sur internet.

Classement blogs RSS Feedburner

Après le dernier et désormais fameux classement des blogs en fonction du nombre d’abonnés à leur flux RSS affiché par le compteur Feedburner, établi annuellement par le camarade Vincent Abry, quelques discussions avaient pris forme sur la possibilité pour certains de tricher et de truquer leurs chiffres, à l’aide d’une méthode ridiculement simple. Voire même, sans tricher, de les gonfler artificiellement en incluant les abonnés par email, qui, effectivement, ne devraient pas être comptabilisés dans un classement fondé sur les flux RSS.

Vincent, dont l’abnégation n’a d’égale que la quête de la vérité, a donc repris son bâton de pèlerin et s’est mis en quête d’indices fournis pas Feedburner permettant d’établir un « vrai » classement, cette fois sans possibilité de triche : un nouveau classement établi selon selon le nombre de “Hits”, qui utilise à l’API Feedburner.

Selon Vincent Abry, « cette nouvelle mesure, les HITS, comptabilise uniquement les appels au flux RSS via un agrégateur (Netvibes, Google, Webwag, etc..) et ne tient pas en compte le nombre d’abonnés par email ».

Ce classement, s’il évite les trucages, ne prétend pas non plus fiable à 100% non plus (le nombre de hits selon les agrégateurs peut être différent, et certains gros blogs, comme TechCrunch, n’y figurent pas pour des raisons purement techniques), mais il offre l’avantage de proposer juste une autre approche.

D’ailleurs, je préfèrerais appeler cela des indicateurs. Et comme tous les indicateurs, il faut savoir les interprêter et les recouper avec d’autres pour se faire sa propre idée et établir une hiérarchie à peu près objective.


Nos dernières vidéos

12 commentaires

  1. Comment sont récupéré les stats ?
    L’api Feedburner permet de lire en détail les stats des autres ou s’agit il d’un effort commun ? (Ce dont je doute ^^)

  2. Pingback: Flux RSS : Pingoo.com passe la 25ième ? | Pingoo.com

  3. Les flux RSS ne seront peut-être jamais totalement grand public, mais c’est quand même un des fondements de la plupart des services dits « Web 2.0 » qui eux ont peut-être vocation à devenir grand public 😉

  4. Eric, tu as regardé le seigneur des anneaux récemment? 😀

    « Vincent, dont l’abnégation n’a d’égale que la quête de la vérité, a donc repris son bâton de pèlerin »

    Plus sérieusement pour la technique de classement par « hits », si on suis la méthode qui consiste à remplir un OPML avec le même flux et les importer par exemple dans netvibes, ça compte toujours et encore des hits supplémentaires non? Donc le classement reste biaisé.

  5. Les flux sont surtout utilisé par les geeks. Je ne connais personne autour de moi qui les utilise car tout simplement ils ne savent m^me pas ce que c’est…
    Pfff… J’ai l’air fin avec mon compteur là… Je viens tout juste de migrer sur feedburner!

Répondre