Gagner sa vie en postant sur Facebook pourrait devenir une réalité

Et si l’activité de Facebookeur devenait vraiment rémunératrice ?

Argent pixabay

Quelques internautes gagnent peut-être déjà de l’argent en animant des communautés sur Facebook (par exemple en partageant des liens rémunérés) mais pour le moment, le métier de « Facebookeur » n’existe pas encore contrairement à celui-ci de « YouTubeur » qui a le vent en poupe.

Pourtant cela pourrait changer si Facebook permettait par exemple à ses utilisateurs de collecter des dons via leurs publications sur le réseau social. Et justement, selon les bruits qui courent, cela pourrait devenir une réalité.

Pour le moment, il n’y a rien d’officiel, ni de confirmé. Cependant, le site The Verge a récemment appris que Facebook conduit un sondage auprès d’utilisateurs sur des moyens qui permettraient de gagner de l’argent via le réseau social.

Les questions posées auraient évoqué des partages des revenus publicitaires générés par les contenus, un bouton d’appel à action ou bouton CTO pour collecter des dons ainsi que du contenu sponsorisé.

> Lire aussi :  Facebook sait qui est derrière le piratage massif, mais le FBI lui interdit d'en parler

Un « sponsor marketplace » qui pour mettre en relation des créateurs et des marques pourrait même être envisagé. Mais comme je l’indique plus haut, rien n’est encore officiel. Facebook n’a encore fait que recueillir des avis d’utilisateurs, et les pincettes sont donc de rigueur.

Pour le moment, seuls les éditeurs peuvent vraiment gagner de l’argent via Facebook grâce aux Instant Articles. Et un responsable du réseau social avait déjà évoqué un modèle qui permettrait aux créateurs de vidéos de gagner des revenus publicitaires un peu comme sur YouTube, mais qui n’est toujours pas arrivé.

En tout cas, ce qui est clair, c’est que si Facebook veut du bon contenu, il devra permettre aux créateurs de se rémunérer via sa plateforme. Des sites comme YouTube ou encore (assez récemment) Medium le font déjà.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.