Suivez-nous

Réseaux sociaux

Un garçon de 13 ans arrêté pour avoir parlé fusillade à l’école avec Siri

Un jeune adolescent a eu la (très) mauvaise idée de faire part de sa potentielle volonté de faire une fusillade dans l’école à Siri avant de publier la conversation avec l’assistant vocal sur les réseaux sociaux. Quelques heures plus tard, il a été arrêté.

Il y a

  

le

 
Siri Apple

Aux États-Unis, un garçon de 13 ans a clairement confié à Siri qu’il souhaitait faire une fusillade, mais il n’a pas stoppé ses déclarations ici, ce qui a permis son arrestation quelques heures plus tard.

Siri et les réseaux sociaux mêlé à l’ouverture d’une enquête

En effet, l’adolescent aurait confié à l’assistant vocal Siri : « Je vais à l’école pour déclencher une fusillade ». L’assistant vocal d’Apple a alors réagi en partageant une liste des écoles situées non loin de là où se trouvait l’utilisateur. Le jeune adolescent a dû trouver la réponse amusante, puisqu’il a trouvé judicieux de faire une capture d’écran pour la partager sur les réseaux sociaux. Les autorités locales n’ont pas précisé de quelle plateforme sociale il s’agissait.

La suite a été rapide puisque l’un de ses amis a vu passer la capture d’écran de la conversation avec Siri et a averti la police, qui l’a arrêté. Lors de l’arrestation, le jeune adolescent a déclaré que le post sur les réseaux sociaux était une blague.

Pour sa part, la police a déclaré : « On ne croit pas que la menace soit crédible pour le moment […] Le jeune homme est détenu au centre de détention pour mineurs du comté de Porter pour intimidation ». Selon les autorités, l’adolescent ne pensait pas à une école en particulier, à l’exemple de la sienne, lorsqu’il a déclaré à la phrase à l’origine de l’affaire à Siri.

Un autre adolescent âgé de 14 ans aurait été arrêté également pour avoir fourni les photos des armes ayant été partagées sur les réseaux sociaux. Néanmoins, il semblerait que ni lui ni son acolyte n’aient eu accès à des armes lors de la mise en ligne des messages.

Aux États-Unis, la police prend ce genre de messages particulièrement au sérieux, car de nombreuses fusillades ont lieu dans les écoles chaque année, à l’exemple de la fusillade de Parkland qui a eu lieu il y a un an, en février 2018. Celle-ci avait débouché sur un large débat de société à propos du contrôle des armes mené par des lycéens survivants de l’événement.

Source

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Dodutils

    5 février 2019 at 14 h 51 min

    Titre de l’article trompeur, je me suis fait avoir en croyant que Siri avait un rapport avec l’arrestation alors qu’il n’en a aucun… je n’aime pas me faire avoir 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests