Suivez-nous

Sciences

Un gigantesque astéroïde va passer près de la Terre le mois prochain

L’astéroïde 467317 (2000 QW7) passera près de la Terre durant le mois de septembre, mais il ne devrait pas y avoir de risques majeurs pour notre planète, indique la NASA.

Il y a

  

le

 
astéroïde terre
© European Space Agency

Voilà plusieurs années que la NASA s’intéresse de près aux astéroïdes, jugeant qu’il faut prendre la menace au sérieux et suivre les trajectoires de ces roches avec précision. De fait, il arrive régulièrement que des objets passent près de la Terre, « frôlant » notre planète de quelques milliers de kilomètres.

Un astéroïde qui mesure entre 900 mètres et 2,4 kilomètres

En conséquence, il est prévu que cela se produise le mois prochain avec l’astéroïde sobrement baptisé 467317 (2000 QW7). Pour ce qui est de sa taille, celui-ci est particulièrement conséquent puisqu’il mesure entre 3 000 pieds, soit environ 914 mètres, et 1,5 mile de large, soit 2,4 kilomètres. En comparaison, cela représente largement plus que la hauteur du Burj Khalifa et ses 830 mètres, la plus haute construction humaine jamais construite à ce jour à Dubai. Cela fait également de l’objet l’un des astéroïdes les plus gigantesques à passer à côté de la Terre.

Malgré tout, il semblerait qu’il n’y ait pas lieu de s’effrayer, puisque l’astéroïde devrait passer à trois millions de miles de la Terre, soit l’équivalent de 4,8 millions de kilomètres. Son passage près de notre planète devrait avoir lieu aux alentours du 14 septembre, et il n’est pas certain que nous puissions le distinguer. Il devrait ensuite repasser vers la Terre en octobre 2038, mais sa distance avec cette dernière devrait être encore plus lointaine qu’en septembre.

En somme, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, mais cela n’empêche pas la NASA de suivre ces phénomènes de près, particulièrement lorsque les astéroïdes concernés ont une taille aussi conséquente. Il y a quelques mois, le patron de l’agence spatiale s’était exprimé sur le sujet en déclarant prendre ces menaces au sérieux et qu’il fallait aussi que « les gens comprennent qu’il ne s’agit pas d’Hollywood ni de films ». Il avait également ajouté : « Il s’agit en fin de compte de protéger la seule planète que nous connaissons, à l’heure actuelle, pour accueillir la vie, et c’est la planète Terre ».

Pour rappel, plusieurs projets visant à protéger la Terre des astéroïdes sont actuellement en cours.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Stef06

    22 août 2019 at 9 h 36 min

    Pourquoi citer des valeurs en pieds et miles, pour les convertir en mètres et kilomètres alors que même le site de la NASA utilise des unités métriques ?

  2. jean

    22 août 2019 at 18 h 53 min

    Pourquoi la NASA ne tient pas compte des proximités de trajectoires entre plusieurs astéroides afin de déterminer le risque dune collision qui pourrait amener à une déviation orbitale et à un risque potentiel supérieur aux prévisions ? La puissance de calculs des ordinateurs en sa possession le permet.

    • Pelletier

      23 août 2019 at 8 h 58 min

      Bonjour , parcequ’il est quasiment impossible de detecter et localiser precisement la position des (petits) asteroides, avant que ceux ci ne soient suffisament proche de la terre.
      Nous ne connaissons qu’une infime partie des géocroiseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests