Glauque : un site qui publie des photos de condamnés, et facture 200 dollars pour les supprimer

Un webmaster de Kansas City a eu l’idée originale de s’occuper de la e-réputation de ses concitoyens en la faisant un peu à l’envers : sur son site BlabberMouth, on ne paie pas pour être publié… mais pour être supprimé.

Vous cherchez un business model innovant pour votre future starteupe ? J’ai ce qu’il vous faut, à condition que vous soyez bien sûr blindé de cynisme et pas trop envahi par les scrupules.

Un webmaster de Kansas City a eu l’idée originale de s’occuper de la e-réputation de ses concitoyens en la faisant un peu à l’envers : sur son site BlabberMouth, on ne paie pas pour être publié… mais pour être supprimé. Fondé apparemment sur des données publiques, le site – qui est en maintenance au moment où j’écris ceci – diffusait sur sa une les photos ainsi que la fiche d’identité complète de personnes qui avaient eu affaire avec la justice, et sortaient d’une période de détention.

Et donc, si les prévenus en question souhaitaient faire supprimer leur fiche, une seule solution : payer. Le site offrait même toute une palette de services, du basique au premium, permettant de faire supprimer son profil plus ou moins rapidement selon la somme versée, jusqu’à 200 dollars pour une suppression immédiate.

Poussant la logique marketing jusqu’au bout, Matthew Creed, l’auteur du site, envoyait à ses « victimes » une lettre avec leur photo leur indiquant que le site allait se charger de s’occuper de leur réputation en publiant leur profil, mais également avec une diffusion de flyers dans tout le voisinage. Bon. Là où le truc sent quand même un peu des pieds, c’est que le processus était enclenché pour tous les détenus sans distinction, sans même savoir ni vérifier la validité de leur peine ou même leur éventuelle innocence.

blabbermouth

Vous êtes innocent ? Pas de problème, on vous rembourse !

Mais le bon Matthew Creed avait quand même tout prévu, et dans sa grande humanité, avait mis en place une possibilité de remboursement en cas d’erreur judiciaire et de preuve d’innocence.

Selon Digital Trends, certains récipiendaires n’ont que moyennement apprécié la démarche, et se sont tournés vers leurs avocats afin que ceux-ci déterminent si le business model de BlabberMouth est légal, et s’il ne s’agit pas tout simplement d’une tentative d’extorsion de fonds. Plus drôle : Matthew Creed, lui-même arrêté en 2010 pour conduite en état d’ivresse, à droit aux honneur d’un autre forum très connu aux USA, tel l’arroseur arrosé.

Le site est donc actuellement en maintenance, affichant un interminable blabla d’explications un peu vaseuses. Peut-être que le bon Matthew a reçu récemment la visite de quelques-uns de ses « clients » par très contents de cette publicité gratuite…

(source)


Nos dernières vidéos

19 commentaires

  1. En effet il ne s’attaque pas vraiment au bonnes personnes….il n’a pas peur des représailles le Matthew Creed ?

  2. Je crois que je n’ai jamais vu un concept de site aussi vicieux et immoral… :-/

  3. Glauquissime, même en ne se basant que des condamnés avec une peine effective.

    Et leur message sur leur site est franchement nauséabond :
    « The creation of this company and website has impacted our lives and our hearts in so many ways of passing a value onto our children and community, and this is what is most important to us here at BlabberMouth. »
    « Our Intentions:
    BlabberMouth wishes to become a Non-Profit organization with the intention to make Kansas City a better place to live, and to help deter crime in the community. Once our organization has grown and expanded enough, and we have enough funds to operate, we intend to only offer our free removal options and to keep everyone added to our site online until they are innocent or have chosen one of our free removal options! »

    Oui, c’est tellement cohérent avec la possibilité de payer pour se faire enlever du site…

  4. Pingback: Glauque : un site qui publie des photos de condamnés, et facture 200 dollars pour les supprimer | Médias sociaux, Webmarketing & Actualités web | Scoop.it

  5. Pingback: Glauque : un site qui publie des photos de condamnés, et facture 200 dollars pour les supprimer | aventuriers du voyage | Scoop.it

  6. Ce n’est vraiment pas beau cette affaire là. Et comme vous le dîtes, il vaut mieux qu’il couvre ses arrières. Attention aux repressailles.

  7. Pingback: Glauque : un site qui publie des photos de condamnés, et facture 200 dollars pour les supprimer | Communication web professionnelle | Scoop.it

  8. Effectivement le principe est pas top…

    Par contre il faut reconnaître un certain courage de la part du webmaster en question.

    Quand aux « vicitmes »… Faut arrêter de chouiner pour eux, ce sont tout de même des repris de justice !

  9. Ce genre de chose montre le risque et les dérives du « tout social » et surtout du mode public partout. Un peu de privé, avec un geste d’anonymat n’est pas non plus si terrible quand on voit ce genre de truc.
    Par définition, une personne qui sort de prison a fait sa peine et s’avère donc libre ( sauf cas de liberté conditionnelle ), on ne devrait plus entendre parler ni lui faire subir quelque chose toute sa vie.

    Vous vous souvenez peut-être aussi de la publicité d’une assurance à la tv qui dit pouvoir s’occuper de ce genre de cas, où ils s’occupent de protéger notre e-reputation…

  10. Ah ben oui, c’est des repris de justice donc on peut leur faire des chantages… Mais c’est bien sûr, où avais-je la tête ?
    Du coup ça me donne une autre idée de commerce : je vais distribuer des cailloux aux voisins de ces personnes pour qu’ils puissent les caillasser à leur retour de garde à vue / prison, et je les ferai payer pour ne pas faire de distribution !
    Ben quoi, c’est des repris de justice hein, on fait ce qu’on veut non ?

  11. Pingback: BlabberMouth : un site qui publie les photos de vos prisonniers | Web & Tech

  12. Fallait oser!! les américains n’ont peur de rien et n’ont aucun scrupule.
    Je ne serais pas étonné que ce monsieur chute lourdement sur le trottoir ou ce prenne un mur.
    Maintenant qu’il gagne des dollars, va fallloir qu’il les investissent en garde du corps

  13. Pingback: La revue de la Veille du 02 au 08 Juillet 2012 « Les Histoires de Poupi

Send this to a friend