Suivez-nous

Applications

Google annonce des changements radicaux pour le Play Store

Google va adopter une approche plus proche de celle d’Apple concernant la taxe de 30 %, mais il proposera aussi une meilleure prise en charge des boutiques concurrentes du Play Store sur Android 12.

Il y a

  

le

 

Par

Meilleur VPN Android
© andrekheren (via Pixabay.com)

Comme Apple, Google prélève aussi une part de 30 % sur les transactions lorsque le Play Store sert d’intermédiaire. Cependant, si cette taxe est moins controversée sur Android, c’est parce que Google permet aux utilisateurs d’installer des apps sans passer par sa boutique, ou d’installer une boutique alternative.

D’autre part, actuellement, Google semble plus souple qu’Apple dans l’application de son règlement concernant les transactions sur les applications. Cependant, cela va changer l’année prochaine. Google devrait adopter une position comparable à celle d’Apple en ce qui concerne ces transactions.

« Nous voulons nous assurer que nos politiques sont claires et à jour afin qu’elles puissent être appliquées de manière cohérente et équitable à tous les développeurs, et nous avons donc clarifié le libellé de notre politique de paiement pour être plus explicite sur le fait que tous les développeurs vendant des produits numériques dans leurs applications doivent utiliser le système de facturation de Google Play », explique Sameer Samat, Vice President, Product Management.

Google insiste sur le fait que son règlement n’a pas changé et qu’il a toujours demandé aux développeurs des applications qui sont distribuées par le Play Store d’utiliser le système de facturation de cette boutique, qui permet à la firme de prélever une commission. Ce qui change, c’est le langage utilisé, ainsi que l’application du règlement.

D’ailleurs, la firme de Mountain View affirme que seulement 3 % des applications disponibles sur le Play Store ont facturé les utilisateurs au cours des 12 derniers mois. Et sur ces 3 %, la grande majorité (97 %) utilise déjà le système de facturation intégré dans la boutique.

« Mais pour ceux qui ont déjà une application sur Google Play qui nécessite un travail technique pour intégrer notre système de facturation, nous ne voulons pas perturber indûment leurs feuilles de route et donnons un an (jusqu’au 30 septembre 2021) pour effectuer les mises à jour nécessaires », indique Sameer Samat.

La bonne nouvelle, c’est qu’Android 12 prendra mieux en charge les concurrents du Play Store

Comme je l’évoquais plus haut, l’une des raisons pour lesquelles la taxe de 30 % sur Android est moins controversée, c’est parce que le système d’exploitation de Google vous permet d’installer une app, même si celle-ci n’est pas disponible sur le Play Store. D’ailleurs, durant des années, le jeu vidéo Fortnite n’était pas sur cette boutique, mais a quand même pu être installé sur Android via d’autres moyens de téléchargement.

Probablement pour contrebalancer la décision concernant la facturation sur le Play Store, qui pourrait faire grincer des dents chez les développeurs, Google annonce aussi que son système d’exploitation prendra mieux en charge les boutiques concurrentes du Play Store, l’année prochaine. Pour le moment, Google ne donne pas de détail, mais indique seulement que les utilisateurs pourront plus facilement utiliser d’autres boutiques d’applications, sans avoir à sacrifier la sécurité, sur Android 12.

« Nous pensons que les développeurs doivent avoir le choix quant à la manière dont ils distribuent leurs applications et que les magasins doivent être en concurrence pour les activités des consommateurs et des développeurs », lit-on dans le billet de Sameer Samat, qui tout en s’adressant aux développeurs, semble vouloir lancer une pique contre Apple (sur iOS, il est impossible d’installer une application qui n’est pas sur l’App Store).

Mais le plus important est que les boutiques concurrentes du Play Store pourront avoir un modèle économique différent de celui de Google (et donc ne pas prélever les mêmes commissions). Pour rappel, la taxe de 30 %, et le fait qu’il est impossible d’installer une application sur un iPhone si celle-ci n’est pas disponible sur l’App Store, sont une source de tensions entre Apple et plusieurs développeurs, dont Epic Games (le développeur de Fortnite), Spotify et Facebook.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests