Suivez-nous

Applications

Spotify, Tinder et Epic Games s’unissent contre les pratiques de l’App Store

De nombreuses entreprises de renom créent une coalition pour demander un vrai changement à Apple et Google sur leurs boutiques d’applications.

Il y a

  

le

 
App Store
© Apple

Ces derniers temps, on a beaucoup parlé de l’opposition entre Epic Games et Apple. L’éditeur de Fortnite reproche à l’App Store sa facturation de 30 % sur les achats in-game. Excédé, ce dernier a même lancé un moyen de paiement direct avec -20 % de réduction afin d’inciter ses clients à télécharger le jeu hors de la boutique d’applicatons. Cela n’a pas pas plu à la firme de Cupertino et un combat judiciaire est engagé entre les deux compagnies.

De son côté, Spotify s’est dernièrement élevé contre Apple One, l’abonnement tout en un proposé par la marque à la pomme. « Une fois de plus, Apple utilise sa position dominante et ses pratiques déloyales pour désavantager ses concurrents et priver les consommateurs en privilégiant ses propres services », déplore le géant du streaming suédois qui appelle les autorités de la concurrence à se saisir du dossier.

Objectif : diminuer les facturations jugées déraisonnables

Ces deux entreprises et d’autres ont justement décidé de créer la Coalition for App Fairness, un nouveau groupe qui souhaite « créer un terrain de jeu équitable pour les entreprises d’applications ». En tout une douzaine de compagnies font déjà parti de cette union. On retrouve notamment les Français de Deezer mais aussi Tile, Blix et Basecamp.

L’idée est de coordonner leurs efforts face aux deux géants que sont Apple et Google. Leurs boutiques d’applications présentent plusieurs problèmes selon les initiateurs de ce projet. La facturation de 30 % effectuée par Apple sur les paiements est notamment citée, ainsi que l’absence d’alternative pour la distribution d’applications sur iOS. Ils accusent par ailleurs Apple d’utiliser son système d’exploitation afin de favoriser ses propres services au détriment de ceux de la concurrence.

La Coalition for App Fairnes propose justement un code de conduite à la marque à la pomme. Ils souhaitent notamment que les développeurs n’aient plus l’obligation de passer par l’App Store pour vendre leurs applications ou des services associés. Ils demandent aussi à avoir accès aux informations techniques au même titre que le propriétaire de la plateforme. Enfin la question des frais « irraisonnables » est une nouvelle fois évoquée et une baisse significative est revendiquée.

Rien n’indique qu’Apple donnera une suite favorable à ces demandes, mais les intervenants espèrent en tout cas faire monter la pression en affichant un front uni face à la firme de Cupertino.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Jerome

    26 septembre 2020 at 1 h 57 min

    Irraisonnable… Really?
    Les problèmes de syntaxe, de grammaire et de fautes d’orthographe sont de plus en plus fréquentes sur Presse-Citron, ça en devient problématique à la lecture.
    Merci de bien vouloir rédiger en français.
    Ah, et au fait, c’est « déraisonnable »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests