Google Assistant permettra de faire des achats en ligne

Google Assistant se dote de nouvelles fonctionnalités qui vous permettent de faire des achats ou des commandes en ligne.

Google Assistant ne se contente pas de répondre à vos questions ou de réaliser des actions pour vous. La firme de Mountain View a également développé des « fonctionnalités transactionnelles » qui permettent de faire des achats ou des commandes en ligne. Et celles-ci débarquent dans l’Hexagone.

Cela sera cependant limité à quelques entreprises, pour le moment. « […] cela commencera prochainement avec trois premières marques en France. Vous pourrez bientôt mettre une option sur un billet de train avec Oui.SNCF, acheter les meilleures ventes de livres chez FNAC ou encore réserver votre séance de maquillage chez Sephora », nous explique-t-on dans un communiqué. Néanmoins, d’autres marques devraient utiliser ces nouvelles fonctionnalités et s’ajouter à la liste.

Google vs. Amazon

Ces fonctionnalités transactionnelles sont dévoilées alors que la rivalité entre Google et le géant du e-commerce Amazon s’intensifie. Aux Etats-Unis, la firme de Mountain View a annoncé différentes manières pour les distributeurs et les marques d’atteindre les clients potentiels directement sur Google Assistant, mais aussi sur Google Express et sur les résultats de recherche, via un nouveau type de publicité (Google prélève une part sur chaque transaction).

Pour rappel, comme Google, Amazon propose également une assistante virtuelle baptisée Alexa (qui devrait bientôt arriver en France) ainsi que des enceintes connectées Amazon Echo.

Les relations entre Google et Amazon ont commencé à s’envenimer lorsque Google a retiré l’accès à YouTube sur les enceintes Amazon Echo Show, un type d’enceinte connectée doté d’un écran pour regarder des vidéos.

Toujours aux Etats-Unis, Google vient aussi de lancer une fonctionnalité de transfert d’argent sur les versions iOS et Android de l’application Assistant. Cette fonctionnalité est liée à Google Pay, la nouvelle solution de paiement par mobile de la firme de Mountain View qui remplace Android Pay (et qui devrait débarquer dans l’Hexagone dès cette année).


Un commentaire

  1. claude-henri meledo le

    C’est l’inverse : Amazon a commencé les hostilités, en refusant de vendre Google Home sur son site. Pourtant Amazon prétend ouvrir son site à ses concurrents (même ceux qui refusent le système « Prime »). Ensuite google à refusé de diffuser YouTube sur Echo (l’assistant avec écran de chez Amazon).

    Le retour à la normale ne se fait toujours pas. Car si Amazon avait promis de remettre les matériels Google en rayon, il n’en est toujours rien (sauf quelques articles sans importance).

Commenter