Google veut analyser vos habitudes de navigation pour accélérer le chargement des pages web

Un dépôt de brevet de Google mentionne le développement d’un algorithme d’analyse du comportement des utilisateurs et de leurs habitudes de navigation. L’objectif ? Diminuer le temps de chargement des pages web et améliorer la pertinence des résultats.

Dans un dépôt de brevet découvert le 1er février, Google décrit un système qui vise à nous faire gagner du temps lors de nos recherches sur internet. Basé sur de l’analyse du comportement de ses utilisateurs, le système proposé vise à « prédire les événements de navigation de l’utilisateur« , et commencerait à précharger les liens sur lesquels vous allez cliquer.

De l’analyse comportementale pointue

Le brevet révèle un comportement d’analyse assez sophistiqué. Il ne se contente pas de simplement pré-charger les premiers résultats de la recherche, mais se fie réellement à votre comportement passé. Des paramètres tels que les habitudes de navigation, l’emplacement du curseur, l’historique et plus encore sont pris en compte par l’algorithme pour déterminer la probabilité selon laquelle vous allez cliquer sur certains liens.

Double bénéfice pour l’utilisateur ?

Si le moteur de recherche (ou navigateur) a une meilleure compréhension de vos habitudes de navigation, il sera non seulement plus performant pour vous proposer des résultats pertinents, mais aussi gagner du temps au chargement des pages. La raison est simple, lorsqu’un utilisateur clique sur un lien ou tape l’URL d’une page web, il y a un court laps de temps pendant lequel une requête est envoyée au serveur, renvoyée au client, et le contenu chargé sur le navigateur. Laps de temps interstitiel durant lequel l’utilisateur est généralement inactif. Même si la vitesse de connexion rend la navigation Web presque instantanée, Google affirme que cette sensible accélération du temps de chargement pourrait se traduire par un gain cumulé de milliers d’heures de productivité chaque année.

Évidemment, cela implique que Google collectera plus encore de données personnelles, ou plutôt des habitudes comportementales, pour rendre son outil efficace. Mais cette fois-ci, ces données seront strictement réservées à rendre la navigation plus rapide. Dixit Google, bien sûr.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.