Suivez-nous

Navigateurs

Google Chrome commencera à bloquer les publicités lourdes

Google annonce une fonctionnalité qui bloquera les publicités qui utilisent trop le réseau ou le processeur de la machine de l’utilisateur. Le déploiement de cette nouveauté sur la version stable de Chrome est prévu pour fin aout.

Il y a

  

le

 

Par

logo de Google au Mobile World Congress
© Presse-citron

À défaut de pouvoir bloquer les publicités en ligne, Google essaie de rendre celles-ci plus acceptables (puisque Google gagne de l’argent grâce aux publicités). Actuellement, le navigateur Chrome intègre déjà un bloqueur de publicités qui bloque les pubs sur les sites web qui ne respectent pas les normes de la Better Ads Standards. Grâce à cette fonctionnalité, Chrome n’affiche plus que les publicités dont le format est acceptable, selon cette norme. Et en 2019, la firme a souhaité aller plus loin, en s’attaquant aux publicités lourdes, qui utilisent trop de ressources, et qui sont susceptibles de ralentir la navigation.

Et cette semaine, Google annonce le début d’une expérience qui permettra à Chrome de ne plus afficher ces publicités lourdes. « Nous avons récemment découvert qu’une fraction d’un pour cent des annonces consomme une part disproportionnée des ressources de l’appareil, telles que la batterie et les données réseau, sans que l’utilisateur ne le sache. Ces publicités (telles que celles qui exploitent la cryptomonnaie, sont mal programmées ou ne sont pas optimisées pour l’utilisation du réseau) peuvent épuiser la durée de vie de la batterie, saturer les réseaux déjà sollicités et coûter de l’argent », explique Marshall Vale, product manager.

Objectif : rendre la publicité en ligne plus acceptable

Une publicité sera pénalisée par Chrome si celle-ci utilise plus de 4 Mo de données, ou si elle utilise le processeur pendant 15 secondes sur un intervalle de 30 secondes, ou bien si celle-ci utilise le processeur pendant 60 secondes au total. D’après Google, les publicités qui dépassent ces seuils établis ne représentent que 0,3 % des publicités en ligne, sont responsables de 27 % de l’utilisation du réseau par les publicités, et de 28 % de l’utilisation du processeur.

Mais comme il le fait souvent, Google va agir de façon graduelle. La firme a l’intention d’expérimenter avec cette nouvelle fonctionnalité durant plusieurs mois, puis de lancer celle-ci dans une version stable de Google Chrome vers la fin du mois d’aout. Ainsi, Google permettra aux créateurs de publicités de s’adapter aux nouvelles règles.

Sinon, pour rappel, Google a également l’intention de bloquer les cookies tiers, qui permettent de rendre les publicités en ligne plus pertinentes, sur son navigateur Chrome. Mais avant de bloquer ces cookies, Google devra d’abord trouver une solution qui permettra aux sites web de générer des revenus, tout en satisfaisant les internautes qui veulent protéger leurs vies privées.

Google Chrome
Par : google LLC
4 / 5
22,2 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Étienne LOUIS

    16 mai 2020 at 8 h 27 min

    Bonjout,
    Si seulement, ils décidaient de supprimerégalement les pub de SANTÉ ET VITALITÉ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests