Connect with us

Moteurs de recherche

Google a créé un moteur de recherche spécialisé dans le fact-checking

Afin d’aider à facilement vérifier une information, Google développe un moteur de recherche dédié aux contenus produits par les spécialistes du fact checking.

Il y a

le

google

Depuis la dernière élection présidentielle aux Etats-Unis, la presse évoque régulièrement le phénomène des fake news sur internet. Et l’activité de fact checking ou de vérification des faits est devenu un élément crucial dans le cadre de la lutte des géants du numérique pour limiter la portée des fausses informations.

Ce mois d’octobre, Google officialise un moteur de recherche dédié au fact checking. C’est par le biais du projet Google News Initiative, un projet destiné à supporter le journalisme, que ce moteur de recherche a été créé.

Il est baptisé Fact Check Explorer et d’après les explications de la firme de Mountain View, « Fact Check Explorer (FCE) sert de moteur de recherche pour vérifier le contenu et permet aux utilisateurs de rechercher facilement des vérifications relatives à un sujet présentant un intérêt pour eux ».

Le Google du fact checking

En substance, l’idée est que si vous avez un doute sur une information trouvée en ligne, vous pouvez utiliser ce moteur de recherche afin d’obtenir une confirmation ou bien un démenti, provenant des organisations spécialisées dans le fact checking.

> Lire aussi :  Bouygues Telecom offre 100€ de réduction sur le Google Pixel 3

Pour le moment, l’outil est encore en beta limitée. Fact Check Explorer ainsi qu’un autre outil baptisé Fact Check Tool, est pour le moment accessible que pour quelques journalistes et pour des organisations de fact checking.

Et on espère que Google ouvrira la beta plus tard, étant donné que l’outil pourrait permettre aux internautes et aux médias de trouver facilement des contenus de vérification des faits, ce qui contribuera certainement à réduire la propagation des fake news sur les réseaux sociaux.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Clément

    3 octobre 2018 at 18 h 30 min

    « On espère » lol. Vous savez ce qu’on dit n’est-ce pas? « On » est un c »…
    Ils finiront par fusionner ce futur « service » avec leur moteur de recherche classique dans le but d’exercer une censure encore plus efficace que ce qu’elle ne l’est déjà, cela au service de la propagande de ce système politique pourri à souhait.

    Donc adieu Google et bonjour aux solutions alternatives plus saines, non censurées et donc d’autant plus efficaces que ce qu’elles ne le sont déjà.

    PS: Bing et DuckDuckGo ne sont pas mal du tout…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests