Suivez-nous

Moteurs de recherche

Google dévoile son plan d’action pour la protection des données personnelles

Le géant de la Tech va notamment permettre à ses utilisateurs de supprimer automatiquement leurs historiques de géolocalisation.

Il y a

  

le

 
sundar pichai alphabet google
© Google

En matière de confidentialité, Google part de très loin. La firme de Mountain View a en effet dû gérer par le passé un certain nombre de scandales qui ont contribué à lui donner une assez mauvaise image sur le sujet. En août 2018, on apprenait par exemple que la compagnie récoltait les données de géolocalisation, y compris chez les personnes qui avaient fait l’effort de désactiver leurs GPS. Bien sûr, Google a par la suite tenté de rectifier le tir mais le mal était fait.

Depuis, l’entreprise s’emploie à faire figure de bonne élève en matière de confidentialité et c’est en ce sens qu’elle a présenté le mois dernier la version 83 de son navigateur Chrome. Il permet de gérer de manière beaucoup plus simplifiée ses données personnelles.

Sundar Punchai, le PDG de Google, vient quant à lui de publier un billet de blog où il expose des nouvelles mesures assez bienvenues. La principale nouveauté est le renforcement d’une fonctionnalité introduise l’an passé. Elle prévoit la création de paramètres de suppression automatique qui permettent de supprimer son historique de navigation et ses recherches web. Cette fonctionnalité devient la valeur par défaut :

Voici comment cela fonctionne. À compter d’aujourd’hui, la première fois que vous activerez l’historique des positions – qui est désactivé par défaut – votre option de suppression automatique sera définie sur 18 mois par défaut. La suppression automatique de l’activité sur le Web et les applications sera également réglée par défaut sur 18 mois pour les nouveaux comptes. Cela signifie que vos données d’activité seront automatiquement et continuellement supprimées après 18 mois, plutôt que conservées jusqu’à ce que vous choisissiez de les supprimer. Vous pouvez toujours désactiver ces paramètres ou modifier votre option de suppression automatique.

Un accès facilité à la navigation privée

En ce qui concerne les utilisateurs qui ont déjà activé l’historique des positions et de l’activité web, les paramètres ne seront pas modifiés, mais Google promet de leur rappeler de manière récurrente les contrôles de suppression automatique.

Sundar Punchai annonce par ailleurs plusieurs mises à jours dans les outils de confidentialité. Les paramètres du compte Google deviendront accessibles directement à partir du moteur de recherche : « Nous facilitons l’accès aux principaux paramètres du compte Google à partir du moteur de recherche. Bientôt, lorsque vous serez connecté à votre compte Google, vous pourrez rechercher des éléments tels que « Check-up Confidentialité Google » ou « Mon compte Google est-il sécurisé? » et un encart visible uniquement par vous montrera vos paramètres de confidentialité et de sécurité afin que vous puissiez facilement les consulter ou les ajuster. »

Enfin, le boss du géant de la Tech promet un accès facilité au mode de navigation privée. Il suffira pour cela d’appuyer longuement sur sa photo de profil dans le moteur de recherche. Cette fonctionnalité est déjà disponible dans l’application Google sur iOS et le sera prochainement Android.

La mise en place de ces fonctionnalités représente des progrès importants pour Google qui semble bien décidé à donner des gages de confiance au public. Le message de Sundar Punchai s’adresse également aussi aux employés de sa compagnie et il précise d’ailleurs s’engager « à créer des principes d’intelligence artificielle clairs qui interdisent son utilisation à des fins de surveillance. » Un moyen de répondre à ses 1500 salariés qui demandent à leur entreprise de ne plus vendre ses technologies à la police.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Patrick Huet

    25 juin 2020 at 13 h 12 min

    Une fonctionnalité pour « supprimer son historique de navigation et ses recherches web. ». et à défaut une suppression automatique au bout de 18 mois.

    OK, mais suppression de l’historique, à quel endroit ?
    Dans le navigateur ? Dans l’ordinateur ou le smartphone ?

    Mais cela concerne-t-il aussi ses archives ?

    Google ne dit jamais rien sur ses propres archives.
    Qu’il n’y est plus rien sur les ordis, d’accord, mais c’est chez lui que cela nous intéresse. Ses propres disques durs auxquels lui seul a accès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests