Google sait où vous êtes, même si votre GPS est désactivé

Big Brother a encore frappé. Même si vous désactivez la géolocalisation sur votre smartphone, Android comme iOS, Google saura exactement où vous êtes. Le pire, c’est que ce n’est même pas étonnant.

Google

Quand on sait que la publicité et la collecte de données sont le moteur du business model de la firme de Mountain View, il est en effet logique de penser qu’elle fait tout son possible pour toujours en savoir plus sur le comportement de ses utilisateurs. Ainsi, même si vous avez fait l’effort (ce qui reste tout de même assez rare chez la plupart des gens) de modifier vos paramètres de confidentialité pour éviter que Google vous suive à la trace… Cela n’aura tout bonnement servi à rien.

La plupart des applications vous demandent normalement votre permission pour vous localiser. Vous avez ainsi la possibilité de choisir quand vous souhaitez partager votre position : toujours, seulement durant l’utilisation de l’application en question, et même jamais. D’ailleurs, selon Google, lorsque l’historique GPS est désactivé, les lieux que vous visitez ne sont tout simplement « pas enregistrés« .

Mais la réalité est tout autre, car des chercheurs de l’Université de Princeton ont confirmé que malgré toutes ces précautions, les deux milliards d’utilisateurs de l’OS mobile d’Alphabet ainsi que ceux qui profitent de Google Maps sur leur iPhone sont en réalité bien plus épiés que ce qu’ils croient. Ainsi, en ouvrant simplement la carte, votre téléphone sauvegarde les informations à propos du lieu sur lequel vous vous renseignez. Même chose lorsque vous cherchez à connaître la météo de votre ville.

Les données de localisation qui nous intéressent sont de l’ordre du mètre près ; de quoi faire bondir ceux qui tiennent à leur vie privée. Heureusement, il existe d’autres services alternatifs plus respectueux de leurs utilisateurs, comme Qwant, qui ne devrait pas tarder à communiquer son avis sur le sujet.

Quand on sait que Google est déjà dans le viseur des législateurs américains quant à sa politique de confidentialité, nul doute que cette information devrait faire l’effet d’une bombe durant l’examen de son dossier par les autorités de régulation de l’Oncle SAM.

Source


9 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.