Suivez-nous

Internet

Google et la presse française seraient sur le point de trouver un accord sur les droits voisins

C’est une vraie bonne surprise pour les éditeurs qui reste toutefois à confirmer.

Il y a

  

le

 
Google GAFAM
© Unsplash / Paweł Czerwiński

Vers la fin d’un long conflit entre la presse française et Google ? Depuis hier, les deux parties semblent proches de trouver un accord dans la négociation sur les droits voisins. Pour rappel, cette discussion est une exigence légale en France et dans le reste de l’Europe qui impose aux géants du web de négocier une rémunération avec les éditeurs afin de réutiliser leurs contenus.

Google accepte le principe d’une rémunération des journaux français

Les discussions sont engagées depuis plusieurs mois maintenant et elles semblaient piétiner. Mais désormais, la compagnie semble d’accord avec ce principe. Ainsi, le directeur général de Google France, Sébastien Missoffe, s’est réjoui de « l’avancée de négociations menées ces derniers mois avec les éditeurs de presse dans le cadre de la loi française sur le droit voisin. Nous voulons soutenir le journalisme et assurer la continuité de l’accès au plus grand nombre à un contenu de qualité ».

Même son de cloche du côté de Pierre Louette, Pdg du Groupe Les Echos – Le Parisien, en charge des négociations pour l’Alliance de la presse d’information générale (Apig) : « Ces dernières semaines ont permis de clarifier de nombreux points et de confirmer que Google acceptait le principe de rémunération de nos titres de presse et ainsi de donner une réalité aux droits voisins. » Selon nos confrères des Échos, les membres de l’Alliance doivent se réunir ce jeudi afin d’étudier les éléments de l’accord.

Outre les droits voisins, Google précise que les discussions intègrent également la participation des titres à News Showcase. Pour rappel, la firme de Mountain View va verser un milliard de dollars sur trois ans à des éditeurs de presse partenaires afin d’utiliser leurs contenus sur Google et Google Actualités.

On ignore pour l’heure quel montant Google accepte de payer et cet accord ne concerne ici que les titres de presse quotidienne nationale. Le géant du web continue donc par ailleurs de discuter avec l’Agence France Presse et le Syndicat des éditeurs de la Presse Magazine.

L’avancée des négociations intervient dans un contexte très spécial puisque c’est aujourd’hui même que la Cour d’appel de Paris doit se prononcer sur la décision de l’Autorité française de la concurrence qui, en avril dernier, a imposé à la firme de Mountain View de négocier sur les droits voisins avec les éditeurs de presse tricolores.

Youtube
Par : Google LLC
4.4 / 5
87,0 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests