Google+ : le cap des 20 millions dès ce week-end ?

Alors que Google+ aurait déjà passé la barre des 10 millions de membres inscrits, un nouveau palier pourrait bien être franchi dès ce week-end. Véritable engouement ou simple effet de buzz ?

Alors que Google+ aurait déjà passé la barre des 10 millions de membres inscrits, un nouveau palier pourrait bien être franchi dès ce week-end. Véritable engouement ou simple effet de buzz ?

Lancé il y a 2 semaines, le réseau social made in Google n’en est qu’à ses débuts et l’on peut d’ores et déjà y compter plus de 10 millions d’utilisateurs. Le cap des 20 millions étant d’ailleurs espéré pour la fin de semaine. Aux yeux de certains, ces chiffres pourront paraître dérisoires à côté des 200 millions d’utilisateurs de Twitter ou encore des 750 millions prétendus utilisateurs de Facebook. Toutefois, la recette Google+ a de grandes chances de séduire et donc d’attirer dans son camp un nombre non-négligeable de nouveaux adeptes.

En effet, à travers son « outils » Google+, la firme californienne propose, entre autres, de réunir sur un seul et unique réseau social, diverses fonctionnalités phares présentes chez ses deux principaux concurrents. Pour ne prendre qu’un seul exemple, celui des followers sur Twitter : un utilisateur Google+ aura ainsi la possibilité de suivre les actualités d’un autre utilisateur sans que celui-ci ne soit contraint de le suivre.

Aussi, la mise en page et l’ergonomie des pages du nouveau réseau social ne sont pas non plus sans rappeler celles de Facebook. Les habitués du plus populaires des réseaux sociaux ne devraient donc pas être dépaysés lors de leur migration, si migration il y a ! Il est encore bien trop tôt pour le dire, et ce malgré les chiffres plus qu’encourageants de ces derniers jours.

Bien évidemment, ce n’est pas avec ces quelques lignes que je pourrais vous résumer l’intégralité des fonctionnalités Google+ (d’ailleurs, je consacrerai prochainement un billet dédié aux principales fonctionnalités Google+). Cela serait plutôt inquiétant et reviendrait à dire que son principal intérêt se résume au principe des followers… Ce qui est évidemment loin d’être le cas.

Encore en phase de perfectionnement des derniers détails avant l’ouverture à tous, les inscriptions sont pour le moment limitées et ne sont possibles que sur invitations de personnes déjà inscrites. Reste maintenant à savoir, mais surtout à voir, si le réseau social à la sauce Google sera un succès auprès du peuple. Un chose est sûre, un gros travail de communication sera nécessaire, mais justement… N’est-ce pas là, le point fort de Google ?

Note d’Eric : pour le moment Google+ est une sorte de Facebook du geek. Le grand public, celui qui est sur Facebook et pas ailleurs, se laissera-t-il séduire ? Pas gagné…


Nos dernières vidéos

69 commentaires

  1. Pingback: Google+ Vs Facebook (le match) |

  2. @David : euh non. « Vous avez déjà reçu une invitation ? Nous ne pouvons pas accueillir davantage d’utilisateurs pour le moment. Nous vous invitons donc à réessayer ultérieurement. »

  3. Tout le monde dit que les inscriptions sont ouvertes à cause des sites web qui s’enflamment dès qu’ils peuvent s’inscrire 😀

    En réalité, c’est toujours en béta fermé, mais Google est plus sympa pour l’ouverture des invitations.

    J’imagine que dès que les nouveaux changements de ce week end arrivent (et ils sont noooooombreux et très attendus), Google ouvrira peut être G+ au public !

  4. @eric
    Il est vrai que « monsieur-tout-le-monde » est sur facebook. Mais notons qu’il y a 15 ans, utiliser le net c’était un truc de geek (un peu riche) et un peu ringard. Souvent les geeks ont ouvert la voie a des usages maintenant commun.

    Ça serait intéressant de pouvoir visualiser la diffusion des invites… Ça me parait assez fulgurant 😉

  5. @David @Ben : Je viens d’essayer de me connecter avec mes identifiants google et cela m’indique que si je n’ai pas d’invitation, je ne peux pas m’inscrire car ils sont en phase de test et c’est réservé à un nombres limité de participant ! En revanche, tu peux laisser tes coordonnées mail pour être averti dès que ce sera ouvert à tous.

  6. Princesse mononoké on

    Facebook au tout départ quand ce fut ouvert à autre chose qu’aux universités américaines, il fallait s’inscrire dans un réseau obligatoirement, chose qui a disparu depuis. Google + me semble bien ficelé pour conquérir un certain public.

  7. La note d’Eric de fin de page résume parfaitement la situation.

    Google + montre beaucoup d’opportunités.
    Mais pour les non geeks, migrer vers Google + et donc prendre le risque de reconstruire tout son « réseau d’ami » paraît être une grosse étape.

    Le succès du réseau se trouve donc dans son adoption par les habitués de Facebook (puisque contrairement aux habitués de Twitter qui selon M. Codorniou est un réseau considéré par les français comme élitiste geek et donc tous les twittos sont déjà sur Google +)…

    Affaire à suivre. Nul doute que la communication sera décisive.

  8. Je crois que google ouvre le robinet et le referme régulièrement, pour entretenir le buzz.

    Et ça marche plutôt bien, puisque toutes les news sur le sujet sont peuplés de gens qui (comme moi) cherchent a avoir une invitation.

    Mais il y a encore beaucoup de travail avant de rattraper facebook.

  9. bien sur 20 millions c’est trop peu et bientot (31 juillet) sans doute 10x plus, puisque google va obliger tout ceux qui ont un account gmail de s’inscrire a google + ! mais combien d’utilisateurs actifs ? je pense qu’il s’agit de pas plus de 3 millions

  10. Je me demande si Google+ n’est pas le réseau social de travail qui manquait jusqu’à maintenant :
    Facebook : amis et familles,
    Viadeo, Linkedin, etc. : autopromo et base de données pour DRH,
    Twitter : actu chaude et circulation de liens…

    Mais rien de vraiment opérationnel pour discuter et bosser avec des collègues ou des communautés de pratiques de façon souple et pro. Avec l’intégration de Google docs, gmail, etc. Google+ est peut-être le chainon manquant (à quand l’intégration dans Google apps, pour des vrais Intranet sociaux…)

  11. Un grand merci à toi Thomas pour l’invitation.
    Je suis désolé de faire çà ici, mais comble du comble j’ai pas trouvé sur G+ comment t’envoyer un message!!

  12. Idem, si une bonne âme possède une invitation, je suis preneur 🙂

    almathie « at » gmail « point » com

    J’ai très peu utilisé facebook a cause de son coté « mélange des cercles » : je veux pas que mon collègue de bureau qui est en « ami » sur facebook puisse voire un commentaire d’un pote sur mon mur « ouah trop bien la soirée arrosée de hier »

    J’aimerais regarder ce que google+ propose comme paramètres pour mieux « séparer » les cercles de façoon a garder un certain contrôle sur :
    – ce que l’on dit et a qui
    – ce que les autres racontent et pour qui cela apparait

  13. Je viens de lire que les profils n’utilisant pas leur vrai nom ou alors utilisant des pseudos seraient supprimés…
    Fini l’anonymat !

  14. Je suis aussi à la recherche d’une invit (gdeboyer[at]gmail.com) pour tester gplus.
    D’avance merci à la personne qui m’ouvrira les portes de ce nouveau réseau social.

    La com de google est au poil en tout cas. Ils savent susciter le désir de la sphère geek. Le reste suivra peut être.

  15. Pareil pour moi, je cherche aussi à tester ce nouveau réseau et avec une invit, ca serait surement plus pratique 😉

    laurent4671[at]gmail[dot]com

  16. Pareil pour moi, j’aimerai aussi tester ce nouveau réseau, donc si quelqu’un a une invitation, ca serait très sympa: laurent4671[at]gmail.com

    Par avance, merci 😉

  17. Pingback: Je teste Google+ | Mademois'ailes Coco

  18. Pingback: Google+ : le cap des 20 millions dès ce week-end ? | Adstrategy – Webmarketing Technologies – Mobile & Digital Marketing

  19. Les cercles c’est très bien et, une fois énoncée, c’est évident comme idée. Mais à mon sens il reste un gros problème (à moins de ne pas avoir compris) : c’est le fait que les amis de mes amis ne sont PAS nécessairement mes amis. C’est comme cela dans la vie et je pense qu’à moyen terme les gens voudront que cela soit comme cela également sur Google+, ou autre.
    Je m’explique. Je crée un cercle d’amis dans lequel je mets Eric. Comme c’est mon pote, il me met également dans son cercle.
    MAIS, je n’ai aucune envie qu’Alfred ou Martine (mon ex.) qui sont amis d’Eric voient que Eric et mois nous nous connaissons et sommes amis.
    Dans la vie réelle, consciemment, intentionnellement ou inconsciemment, nous cloisonnons
    Les cercles de Google+ le permettent un peu, mais pas assez
    Donc à mon avis pour le moment on est dans le feu de paille. Je suis un des 20 millions, mais je ne l’utilise déjà plus.

  20. Ouais, je trouve aussi que niveau confidentialité c’est malgré tout pas vraiment convainquant, et ça m’étonnerait pas que l’engouement du début disparaisse petit à petit…

  21. Bonjour à tous, j’attend pour ma part de manière impatiente ^^ l’ouverture au public. J’avoue être jusqu’à maintenant un fan de ce que fait Google.
    D’ailleurs si quelqu’un à une invitation pour moi, je le remercie par avance. zzkiraxzz [at] gmail.com

  22. Savez-vous si la date de dispo est bien prévue pour fin juillet ? J’ai cru lire ça qq part.
    En attendant, si quelqu’un à une invit à m’envoyer, je serai content d’essayer ce nouvel outil, après avoir été un peu déçu de l’abandon de Google Wave. frederic.paquer@gmail.com

  23. Bonjour,

    Invit’ envoyé à tout ceux qui l’ont demandé, n’hésitez pas à me contacter en direct pour avoir des invit’ si besoin. Les français/francophones ont besoin d’être plus représenté !

  24. Impressionnant la percé qu’a fait Google avec son projet de réseaux social Google plus. Le tout ressemble beaucoup à un gros mélange de ce que l’on peut trouver de mieux dans Facebook et Twitter, mais revisité à la sauce design épuré et minimaliste de Google.

    Pour l’instant je suis plutôt conquis et il semblerait même que des améliorations sont à prévoir très prochainement. J’ai hâte de voir ça !

  25. Franchement j’ai pas accroché. De plus, je trouve que la manière qu’à Google pour faire venir les nouveaux intervenants est limite …
    En fait sur Google+, tu a une petite barre avec le noms des personnes que tu connais déjà et qui sont dans ton carnet d’adresse Gmail, mais bien sur sans te prévenir. C’est montré de telle manière que tu a l’impression qu’ils sont déjà sur Google+ et que donc tu peut les rajouter à ton cercle x ou y.
    Forcément tu te fais piéger.

  26. Bonsoir,

    Je suis aussi preneur d’une invitation Google Plus.

    Ça fait un petit moment que j’en cherche une.

    « wilshawb » arobase « gmail » point « com »

    Merci beaucoup !

  27. @dany @Bastien et @Celine : Done, invitations envoyées ! Bonne découverte de G+
    @Wolf: ces contacts issu de ton carnet d’adresse Gmail ne sont pas inviter sans ton autorisation. Pour pouvoir les inviter, il faut que tu les mettes dans un cercle ou plusieurs cercles, puis envoyer une invitation. Je trouve que ce moyen est très bien fait.
    Après il faut aussi que tu prennes le temps de lire ce que Google+ proposent avant de te lancer n’importe comment. Petit conseil: un bon article (en anglais) sur un Guide Google+ http://mashable.com/2011/07/16/google-plus-guide/ en attendant celui d’Eric 🙂 en français !

  28. @Pascal Bouchet: Ce n’est pas ce que j’ai dit. Je dit juste que c’est présenté de telle manière qu’on à l’impression qu’ils sont déjà là. En attendant, pour tester Google+, je dois le tester comme le quidam moyen, c’est à dire sans rien lire de plus que ce qui est proposé lors de ma 1ere connexion.
    Personnellement, je ne pense pas que Google+ passe le cap des geeks et autres allumés.

  29. Wolf De Igen non ?
    Tu craches même sur Google sans qu’il y est Android dans le sujet ?
    Tu vires vraiment hater si c’est bien toi.

  30. @Methabaron c’est fait , invitation envoyé !
    @Wolf: C’est toi qui voit 🙂 je ne vais pas te forcer à aimer G+, chacun ses préférences. Tu as du testé Buzz et Wave et tu dois être déçu de ces échecs, moi aussi. Mais G+ est un bon « produit » bien pensé et prenant bien en compte les inconvénients des réseaux sociaux actuels et les échecs de Buzz et Wave. Et il faut surtout voir toute l’intégration dans l’environnement Google, ainsi que le potentiel pour les entreprises (type chatter de Salesforce.com, intégration à Google Apps…et je ne parle pas des OS Androïd et Chrome OS qui n’en sont qu’à leur balbutiement…)

    PS: je lâche le mot « Androïd » pour voir l’effet que ça va avoir sur toi 🙂 (Cf Mikawell)

  31. Pingback: Google+ : ou sont les femmes ?

  32. Ok, je vais le redire dans des mots plus simples.
    Dans la fameuse barre de droite (pas UMP, hein 😉 ) on trouve « Suggestions » avec en dessous une liste issue du carnet d’adresse Gmail. Si cette liste se nommait « A partir de votre carnet Gmail » ou « déjà dans vos contacts Gmail » ca aurait été plus judicieux et donc moins tordu.
    Je ne vois pas le fait de penser que c’est un attrape nigaud de mettre cette liste comme ca est d’être un horrible Google hater. C’est juste que c’est pas clair. point barre.
    Maintenant pour en revenir à ma conclusion que ca ne risque pas de dépasser le cercle des Geeks, c’est relativement simple à expliquer.
    Y’en à qui ont essayer de faire passer papi et mamie de hotmail/msn à Gmail/Gtalk ?
    Et bien ce n’est pas simple du tout.
    Les mômes étaient sur MSN, donc hotmail. Ils sont passés sur FaceBook avec toute la cavalerie, ont déjà mis leurs 2.000.000.000 de photos.
    Pourquoi vont ils changer pour un truc nouveau ou personne n’y est déjà ?
    De plus ils utilisent en majoritée un iPhone, pas un Androphone et l’applie Google+ n’est pas pour tout de suite sur iPhone. Donc pourquoi encore une fois changer les habitudes pour un truc qui n’existe pas dans leur environnement ?

    Sinon, pour pascal, j’ai bien testé Buzz et Wave et Orkut aussi. Je dois même être un des raresFrançais à avoir été présent sur Orkut, mais bon, j’ai des amis brésiliens, ceci explique cela.
    J’utilise pas mal de service payant google tel que Adwords ou je lache quelques milliers de dollars par mois. Je le fais, car je n’ai pas le choix car Google représente 80% de PDM en France. Dans certains pays, je peut quand même me passer de Google.

    Le problème c’est que je met le doigt sur là ou ca fait mal, les pseudos geeks prêt à ramper devant google et à tout pardonner sous prétexte que c’est du libre de gros calibre.
    Tu veut savoir ce que le mot Android evoque en moi ? C’est juste un ramassis de vol de propriété intellectuel de société qui elles ont investit des millions de dollars pour faire avancer les choses.
    J’attends juste qu’Android soit interdit à la vente pour ces mêmes raisons, et à priori, c’est pas mal parti pour (cf HTC vs Apple).

  33. Bonjour à tous,
    Le mieux pour pouvoir en débattre est de tester donc s’il vous reste une invitation, je suis également preneur ;o)
    ggoiran [at] gmail [dot] com
    Merci par avance

  34. Tu es donc bien Wolf de Igen.
    Hâter de base de tout ce qui concurrence ton glorieux fruit vert.

    Tu ne mets le doigt sur rien du tout puisque a tu ne donnes aucun argument tangible comme sur Igen.

    Quand a l’affaire Apple vs HTC rien n’est moins sur d’autant plus qu’Apple plagie aussi. Mais je pense que tu l’as omis dans ta bulle pommesque.

  35. Merci Pascal pour l’invit’

    @wolf : le concept même de propriété intellectuelle est déjà limite car on ré-invente plus qu’on n’invente. Et c’est d’autant plus vrai dans notre société où seuls les gros peuvent se le permettre.
    Imagines, imagines bien que tu aies une idée géniale mais pas de rond pour déposer tous le brevets et qu’une grosse boite voit ton excellent travail et s’empresse de tous déposer et tout blinder avec son arsenal juridique.
    T’as une appli, pardon… une solution pour ca ;o) ??
    Et sinon, y a personne qui a forcé tous les gamins à passer sur facebook et s’ils doivent passer sur G+, ne serait-ce QUE parce que c’est tout nouveau, ils le feront.
    Google fait peur mais c’est la rançon du succès et de leur très bon travail surtout. Sinon tu ne leur lâcherais pas autant d’argent je suppose :ob

Répondre