Google lève le voile sur Android Things, un OS pour l’internet des objets

Google lance une nouvelle variante d’Android, cette fois-ci pour les objets connectés.

android-things

La famille Android s’agrandit. Après la version classique pour les smartphones et les tablettes, Android Wear pour les montres connectées, Android TV et Android Auto, Google lève le voile sur Android Things, une plateforme pour l’internet des objets.

Si les développeurs ont déjà utilisé d’autres plateformes pour développer des objets connectés et intelligents, Google entend accélérer ces développements grâce à Android Things, qui sera une solution logicielle pour ceux qui produisent le matériel. En effet, les développeurs pourront utiliser grâce à Android Things les outils auxquels ils sont déjà familiers, comme Android Studio, le SDK Android, Google Play Services et Google Cloud Platform.

Après, il faut savoir que si le nom « Android Things » est nouveau, la plateforme, quant à elle, existait déjà. Android Things est plus ou moins basé sur Brillo, une plateforme que Google développait depuis un moment. Mais comme l’explique la firme de Mountain View dans un billet de blog, il a tenu compte des retours concernant Brillo pour inclure les outils auxquels les développeurs sont déjà familiers.

Android Things devrait pouvoir faire tourner des appareils comme des haut-parleurs connectés, des caméras de surveillance ou des routeurs. Cependant, l’utilisateur n’utilisera pas réellement ce système d’exploitation. Contrairement aux autres variantes d’Android, Things est une couche logicielle invisible qui permettra aux développeurs de commander leurs produits matériels.

Il faut surtout tenir compte du fait qu’avec ce nouveau nom, Google signale qu’il entend se faire une place dans l’internet des objets. Mais il n’est pas le seul. Microsoft propose déjà Windows 10 IoT, un système d’exploitation également conçu pour les objets connectés.


Nos dernières vidéos

Répondre