Suivez-nous

Tech

Google met à jour le règlement du Chrome Web Store afin de limiter les extensions

Google durcit un peu plus le règlement du Chrome Web Store.

Il y a

  

le

 
chrome-web-store
© Presse-citron.net

Pendant longtemps, les principaux navigateurs ont cherché à proposer le plus large choix d’extensions pour attirer davantage d’utilisateurs. Cependant, il semblerait que cette mentalité ne soit plus d’actualité, et même que les extensions soient devenues de véritables handicaps en termes de sécurité et de respect de la vie privée.

Le catalogue Google Chrome est donc devenu au fil des années le refuge idéal pour les extensions inutiles et parfois même nuisibles. C’est pourquoi, la firme de Mountain View a décidé de revoir son règlement en le rendant plus strict afin de réduire drastiquement le nombre de spams et d’extensions malveillantes.

Comme c’est très souvent le cas sur le Play Store, les applications malveillantes parviennent à passer le processus d’examen. Et bien, Google retrouve ce même problème avec les extensions Chrome. Cependant, Google a su bloquer l’installation d’extensions Chrome en dehors de son Web Store.

Actuellement, le principal combat de Google c’est les spams d’extensions. Tous les spams ne sont pas malveillants mais ils mettent à rude épreuve le système de vérification et Google ne s’y retrouve plus. Certaines extensions, par exemple, proviennent de la même entreprise ou de ses filiales mais font exactement la même chose. D’autres encore essaient de manipuler les métadonnées ou d’insérer des commentaires utilisateurs dans leurs descriptions afin de gagner des places dans la liste d’attente.

Voici les nouvelles règles établies par Google :

  • Les développeurs ou leurs affiliés ne doivent pas publier sur le Chrome Web Store des extensions multiples qui offrent des expériences ou des fonctionnalités en double.
  • Les extensions ne doivent pas contenir de métadonnées trompeuses, mal formatées, non descriptives, non pertinentes, excessives ou inappropriées, y compris, mais sans s’y limiter, la description de l’extension, le nom du développeur, le titre, l’icône, les captures d’écran et les images promotionnelles. Les développeurs doivent fournir une description claire et bien rédigée. Les témoignages d’utilisateurs non attribués ou anonymes dans la description de l’application ne sont pas non plus autorisés.
  • Les développeurs ne doivent pas tenter de manipuler l’emplacement des extensions dans le Chrome Web Store. Cela inclut, sans s’y limiter, le gonflement des évaluations, des avis ou des comptes d’installation des produits par des moyens illégitimes, tels que des téléchargements, des avis et des évaluations frauduleux ou incitant à les faire.
  • Les extensions ayant pour seul but d’installer ou de lancer une autre application, un autre thème, une autre page web ou une autre extension ne sont pas autorisées.
  • Les extensions qui abusent ou sont associées à l’abus de notifications par l’envoi de spam, de publicités, de promotions, de tentatives de phishing ou de messages indésirables qui nuisent à la navigation de l’utilisateur ne sont pas autorisées.
  • Les extensions qui envoient des messages au nom de l’utilisateur sans lui donner la possibilité de confirmer le contenu et les destinataires ne sont pas non plus autorisées.

En mettant à jour le règlement, Google va pouvoir se concentrer correctement sur le processus de vérification de chaque extensions. Les développeurs ont jusqu’au 27 août pour assimiler ces nouvelles règles, sous peine de voir leurs extensions désactivées et supprimées.

Google Chrome
Par : google LLC
4 / 5
22,2 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Partenaire

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests