Google perd sa bataille pour Oogle.com

En réponse à sa demande lancée le mois dernier, Google n’a pas obtenu gain de cause pour l’obtention du nom de domaine oogle.com

Le mois dernier, la firme de Mountain View a déposé une requête auprès du National Arbitration Forum — en charge de régler les conflits tournant autour des noms de domaines –, afin de se voir attribuer le nom de domaine Oogle.com.

Celui-ci fut acheté par Christopher Neuman, fondateur et CEO de l’hébergeur web Blue Arctic, en 1999, alors que ce dernier était âgé de seulement 13 ans. Le nom de domaine fut ensuite attribué à la société de Neuman en 2004. Le choix d’un tel nom fut motivé, affirme-t-il, par la volonté de rendre hommage à l’un de ses amis développeurs dont le pseudo à l’époque n’était autre que… « Oogle« .

Google, qui répondit que Neuman était à l’époque tout à fait conscient de l’existence du moteur de recherche de la firme, n’est cependant pas parvenu à convaincre le jury, qui malgré ses doutes a rendu son verdict sur le différend hier : Google n’est pas en droit de réclamer ce nom de domaine, puisque celui-ci n’a visiblement pas été acheté par Neuman dans l’intention de nuire au célèbre moteur de recherche.

En 2009, Neuman aurait cherché à vendre son nom de domaine à la firme en lui en demandant 600 000 dollars. Dommage pour la firme de Mountain View, qui risque maintenant, si elle compte à tout prix prendre possession de ce dernier, d’ajouter un peu plus de billets à cette somme. 🙂

(Source)


6 commentaires

  1. Pingback: Google perd sa bataille pour Oogle.com | Actualités et Tendances - Web 2.0, Réseaux Sociaux & Buzz Internet | Scoop.it

  2. C’est bien de monter que la justice ne penche pas systématiquement vers les plus riches.
    En 1999 le moteur de recherche Google n’avait pas encore le succès qu’on lui connait aujourd’hui.
    Et je ne pense pas non plus qu’à 13 ans le gars savait que son nom de domaine allait faire de l’ombre au géant du web.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies