Google : personne ne touchera à l’interface d’Android Wear, TV et Auto

Les versions Auto, Wear et TV d’Android ne seront pas aussi customisées que la version mobile du système d’exploitation.

Android Pixabay

La semaine dernière, Google a profité pour faire le plein de déclarations et de nouveautés, lors de de la conférence Google I/O. Se tenant chaque année, c’est une occasion pour la firme de Mountain View de communiquer avec les développeurs mais également d’informer sur ses projets et les futurs produits. Cette année, parmi les plus importantes nouveautés, il y eu la nouvelle version d’Android (Android L), Android TV et Android Auto.

Vous l’aurez compris, en plus d’Android Wear, destiné aux montres connectées et qui a été présenté plus tôt, il y aura également une version du système d’exploitation pour les véhicule et une autre pour les télévisions.

Il y a encore un an, il n’y avait qu’un seul Android, celui que l’on utilise sur nos smartphone et tablettes. Et lorsqu’un constructeur souhaitait utiliser le système d’exploitation de Google sur d’autres types de hardware (box, smartwatch, etc.), c’était généralement à lui de l’adapter à son produit. De la même manière, chaque constructeur peut modifier le système d’exploitation Android afin de différencier ses smartphones et ses tablettes.

Mais pour Android TV, Auto et Wear, Google donnera moins de contrôle aux constructeurs, en ce qui concerne l’interface et les logiciels de base. Selon Ars Technica, ceci a déjà été confirmé par un responsable de la société. L’idée serait d’offrir une expérience « consistante » pour l’utilisateur : Android TV (ou Wear ou Auto) devra être plus ou moins le même, peu importe la marque du hardware.

Cela va nous changer de ce qui se passe sur mobile, où un utilisateur de smartphone HTC a beaucoup de chances de se perdre en utilisant un Samsung pour la première fois (et inversement). A cela s’ajoute les applications pré-installées, qui ne sont pas toujours convaincantes.

L’autre avantage de ce nouveau système, c’est que Google pourra prendre en main le processus de mise à jour des appareils. Ainsi, avec Android TV, la firme de Mountain View souhaite adopter un cycle de mises à jour systématique, de la même manière que celle-ci met à jour son navigateur Google Chrome. Côté utilisateur, cela pourra être bénéfique, en supposant que Google est plus réactif que les différents constructeurs.

En tout cas, cette nouvelle stratégie va énormément changer le visage d’Android, car les constructeurs ont toujours eu l’habitude d’avoir la mainmise sur  la partie  software.

(Source)


  • X-Files aura bien le droit à sa 11e saison !

    David Duchovny et Gillian Anderson reviendront donc bien pour une 11e saison en fin d'année. La Fox l'a confirmé. […]

  • Born to Kill, la naissance d’un serial killer

    Lancée hier soir sur Channel 4, la mini-série Born to Kill nous lance sur les pas d’un adolescent en proie à des désirs psychopathes. Comment devient-on un serial killer ?  Découvrez le dans notre série.  Born to Kill, une plongée intimiste Comment quelqu’un peut-il être pris de pulsions meurtrières ? Comment devient-on un serial killer [...] […]

  • Apple a le droit de faire rouler des voitures autonomes

    Après des mois de spéculations, l'acquisition d'une licence de test de conduite autonome par Apple confirme l'implication de la firme dans l'automobile. […]

Nos dernières vidéos

5 commentaires

  1. « L’idée serait d’offrir une expérience « consistante » pour l’utilisateur »

    Ne serait-il pas souhaitable d’écrire plutôt « […] une expérience « constante » pour […] » voire « […] une expérience « cohérente » pour […] », au lieu de rester sur cette probable traduction indigeste (bien que fort nourrissante) du terme « consistency » ?

  2. Pourtant dans la future box « Miami » sur Android TV Bouygues semble avoir eu asssez de liberté sur l’interface et sur les fonctions de traitement des flux vidéos.

  3. Pingback: Vers un abonnement pour la Ouya ?

  4. @ALBANG: la nouvelle box de Bouygues tourne sous Android, pas Android TV.

  5. Pingback: Volvo utilise la réalité virtuelle pour promouvoir un SUV

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Mondial 2014 : le palmarès de la phase de groupes sur Twitter

Quelques chiffres sur la phase de groupes du Mondial 2014, fournis par le réseau social Twitter.

Fermer