Suivez-nous

Applications

Google supprime 50 applications du Play Store, sans raison

Une nouvelle fois, Google met des bâtons dans les roues à un développeur chinois ultra populaire.

Il y a

  

le

 
Google Play Store Chine
© Presse-citron.net

La semaine dernière, Google a sans alerter personne, supprimé près de 46 applications du Play Store. Toutes ces applications appartiennent au développeur chinois iHandy, mais Google n’a pour le moment pas expliqué pourquoi s’être autant acharné sur cette entreprise.

iHandy, est une société basée à Beijing, qui a fait les démarches pour entrer à la bourse de Shenzhen plus tôt cette année. Cette entreprise chinoise se présente comme « l’un des plus grands développeurs d’applications mobiles au monde » et affirme compter 180 millions d’utilisateurs actifs par mois dans plus de 200 pays. Cette décision prise par Google démontre ses préoccupations par rapport aux pratiques en termes de confidentialité de la part des développeurs chinois.

Parmi ces 46 applications supprimées, on trouve des app liées aux selfies, à la sécurité, antivirus, des claviers, horoscopes, et autres services de santé. L’une d’entre elles, la plus populaire, était « Sweet Camera – Selfie Beauty Camera, Filters » qui a été téléchargée plus de 50 millions de fois. Le reste de ces applications comptent également des dizaines de millions de téléchargements.

Google reste très flou sur cette décision, et indique simplement qu’une enquête est en cours autour de iHandy. Il reste encore 8 applications appartenant au développeur sur le PlayStore. Un porte-parole de Google affirme également que les applications qui ont été supprimées ne sont plus monétisées grâce à la régie publicitaire de Google.

iHandy cherche à se défendre

De son côté, Simon Zhu, le vice-président de iHandy, tente par tous les moyens d’ouvrir le dialogue avec Google pour essayer de restaurer ses applications sur le PlayStore : « C’est une action inattendue de notre point de vue. Nous essayons de trouver les raisons. J’espère que les applications seront de retour sur Play Store dès que possible ».

M. Zhu s’engage même à suivre les directives de Google : « Comme nous le savons tous, ces dernières années, Google n’a cessé d’améliorer ses politiques et ses processus afin de créer un écosystème plus sain pour les utilisateurs et les développeurs. Nous sommes définitivement disposés à suivre ces améliorations en tant que développeur en règle. »

Les États-Unis se montrent de plus en plus méfiants vis-à-vis des agissements chinois, à l’image du sénateur Mark Warner qui a récemment déclaré : « En vertu de la législation chinoise, toutes les entreprises chinoises sont redevables au Parti communiste, et non à leur conseil d’administration ou à leurs actionnaires. Par conséquent, toute entreprise de technologie chinoise, qu’il s’agisse d’applications de télécommunication ou d’applications mobiles, devrait être considérée comme une extension de l’État et un risque pour la sécurité nationale »

 

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. jacques

    27 septembre 2019 at 19 h 37 min

    Les entreprises américaines le doivent aussi à leur gouvernement.

  2. Detilly

    28 septembre 2019 at 22 h 32 min

    Titre mensonger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests